Nantes

Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Femmes d’à côté #5 · Christiane Schmidt

Written by on 18 juin 2018

Femmes d'à côté

Des femmes, de tous âges et de tous milieux parlent de leurs vies, à Nantes. Elles ont en commun de venir des 4 coins de l'Europe.

D'où viennent-elles ? Pourquoi habitent-elles ici ? Depuis quand ? De quoi sont faites leurs vies ? Comment imaginent-elles leur avenir ?

Je m'appelle Maud Raffray et, une fois par mois, je vais à la rencontre d'une femme européenne. On s'installe, on entre en relation, on prend le temps.

Femmes d’à côté #5 · Christiane Schmidt

Avec ce 5ème épisode, je fais la connaissance de Christiane Schmidt.

Elle a choisi de me recevoir dans la salle d'attente de son cabinet, où elle exerce en tant que psychologue clinicienne et psychanalyste.

J'ai vite compris que Christiane avait beaucoup réfléchi à l'espace de parole inhabituel que lui offrait cet entretien radiophonique. Sans doute l'occasion pour elle de faire le point sur sa trajectoire de vie, à partir de cette expérience si particulière qu'est la migration.

J'éprouve aussi le besoin de dire ce qui m'a le plus marquée au cours de cette rencontre : c'est le rapport que Christiane entretient avec la langue et la parole. Intime, extrêmement sensible, à la fois brut et subtil.

Prendre le temps de l'écouter, c'est accepter les silences, les suspensions.

C'est donc à pas feutrés et avec une oreille attentive que je vous invite à entrer dans l'univers de Christiane Schmidt, une femme d'à côté venue d'Allemagne.

 

Bonne écoute !

Sélection musicale réalisée par Christiane Schmidt : 4 chansons qui résonnent avec son histoire.

. Le parapluie, de et par Georges Brassens (en français)

. Monsieur Dupont, par Manuela (en allemand)

. Lili Marleen, par Marlene Dietrich (en allemand)

. Melhor de Mim, par Mariza (en portugais)

Musique originale du générique de l'émission :

Susi Hyldgaard, je tends la main vers toi (album Dansk, 2011)


Reader's opinions
  1. Martina Brünjes   On   19 juin 2018 at 15 h 57 min

    Bonjour madames et monsieurs, Je mapelle Martina Brünjes Geb. Schmidt, et Madame Christiane Schmidt est ma grande Cousine. Ich habe das Interview von ihr gehört und möchte die Redaktion daraufhin bitten mir eine Übersetzung des Interviews zukommen zu lassen.
    Ich würde mich sehr darüber freuen . Und ob ich sie nach den nächsten Interviews mit Chistiane Schmidt wieder anmailen kann , betr . Übersetzung. Mit freundlichen Grüßen und vielen Dank Martina Brünjes

  2. Laurent-Pierre le Chanjour   On   24 août 2018 at 16 h 41 min

    Quel bonheur que d’écouter cette interview qui me touche au + haut point puisque j’ai connu Christiane lorsque j’étais étudiant en lettres modernes à Nantes dans les années 1980. Je me souviens d’une jeune femme calme, apaisante pour moi, l’homme (resté) angoissé chronique… mais qui gère mieux cet état désormais. Quand je la revois à l’époque, je ne peux la séparer de son (second ?) petit ami qui suivait lui aussi des études de psycho. Puis, Christiane & moi nous sommes perdus de vue dès le début des années 1990 (j’ai dû la revoir en coup de vent un jour dans la rue).

    Maintenant, je vis en région parisienne. j’ai travaillé 14 ans dans le secteur médico-social auprès de jeunes & de personnes handicapées mentales. Et depuis 2016, j’ai repris des études universitaires, à 52 ans donc… en psychologie ! LOL ! Et curieusement, j’ai alors beaucoup pensé à Christiane forcément. Et j’ai voulu la retrouver tant sa douceur, son humanité, m’avaient touché à une époque où intérieurement j’étais « en feu », en conflit intérieur. C’est chose faite depuis avril dernier : Christiane & moi sommes amis sur Facebook via mon compte professionnel d’étudiant en psychologie. Elle a été mon tout 1er contact. Elle est un peu une marraine malgré elle du futur psychologue clinicien que je vais être dans deux ans (j’ai été accepté en master 1 de psycho à Paris Nanterre).

    Étant un linguiste du français par mes études de lettres, j’adore sa manière de parler du français : c’est une véritable RENCONTRE entre elle et notre langue. Une rencontre logique : le français est une langue douce à prononcer, intime… parfaite pour une personnalité comme celle de Christiane dont j’ai reconnu tous les traits que j’avais appréciés dans les années 80 lors de cette interview.

    Maintenant, étant à nouveau en contact avec elle, je chercherai à la revoir en face à face. Je reviens de temps à autre sur Nantes. La relation redémarre doucement après une longue parenthèse de 30 ans environ.

    Bien cordialement

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *