Euradio

A Nantes

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Ouvriers sans frontières: Nantes, Europe, et le Tiers Monde

Written by on 7 novembre 2018

L’accès à l’énergie pour tous.

C’est la vision des « électriciens sans frontières ». Ce samedi, ils invitent à un concert dans l’église Sainte Hermeland à St. Herblain. Depuis 2016, on doit parler d’une association européenne, qui réunit à l’ONG française des homologues Allemandes, Italiens, et Espagnoles qui se battent pour l’accès à l’électrice et à l’eau potable pour les populations les plus démunies.

Toute coordination s’intègre dans le cadre du réseau « Coopération Internationale Climat Energie », pour but de promouvoir,faciliter et accompagner les actions de coopération internationale dans les domaines de l’énergie et du climat. On mobilise les syndicats, les donateurs, les entreprises mais aussi des salariés individus bénévoles qui souhaitent partager leur temps et leur expertise avec les communautés dans les pays ciblés. Hervé Gouyet, président d’Electriciens sans frontières précise un peu plus la sensibilité nécessaire dans l’engagement dans les pays étrangers:

 

 

Une critique souvent prononcé contre les ONG, c’est que leur engagement n’est pas durable, dans le sens que, dès qu’ils terminent leur engagement, on revient à la même situation de départ. Hervé Gouyet précise les mesures prises pour éviter ce scénario:

 

 

Mais l’accès aux services d’ouvriers, ce n’est pas seulement un problème au Tiers Monde.

Même en Allemagne, un des pays les plus prospères du monde en termes d’économie, il n’ y a pas de garantie. Dans un premier temps, c’est une affaire d’argent, argent qui manque souvent dans les ménages allemands. Autre problème: les ouvriers eux-mêmes sont souvent surchargés, ce qui entraîne d’importantes temps d’arrêt pour ceux en besoin de réparations professionnelles. „Les carnets de commandes sont aussi remplies qu’on doit rejeter des commandes qui ne viennent pas des client réguliers », s’est exprimé le président de l’Union Centrale de l’Artisanat allemand, Hans Peter Wollseifer.

Ceci a incité des entrepreneurs de l’Europe de l’Est a faire l’apparence sur le marché d’Europe. Les « van people », ce sont des généralistes qui ne sont pas registrés en tant qu’ouvriers, mais qui effectuent tout nécessaire. Les camions, « vans » en anglais, c’est leur moyen de voyager, leur atelier et leur endroit de vivre. S’ils arrivent un jour à dominer le service, cela reste cependant une question ouverte.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *