Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

L’AfterWork

16:00 20:00

Current show

L’AfterWork

16:00 20:00

Background

La revue de presse du 2 avril 2019 – Zuzana Čaputová sera-t-elle à la hauteur des attentes ?

Written by on 2 avril 2019

Simon Marty et Alexandra Georges-Picot reviennent sur la question Zuzana Čaputová sera-t-elle à la hauteur des attentes ?

Zuzana Čaputová, future présidente de Slovaquie, promet le changement à plusieurs égards : âgée de 45 ans, cette avocate et militante pour l’environnement est une nouvelle venue en politique. Les attentes placées en elle sont donc importantes. Certains éditorialistes rappellent toutefois que l’heure n’est pas à l’euphorie.

 

Clore définitivement l’ère Fico.

Les Slovaques ont aussi voulu régler leurs comptes avec Robert Fico, peut-on lire dans Denik N, le quotidien slovaque critique du gouvernement :

«Zuzana Čaputová incarne le changement. Car même s’il ne s’agissait pas d’élections législatives, nous avions tous le sentiment que le sort de l’ex-Premier ministre était en jeu. Avec Čaputová, on peut espérer que l’ère Fico s’achève pour de bon. … Cela ne veut pas dire pour autant qu’une période idyllique va commencer. Car si le camp démocratique a en face de lui Fico et ses valets, il est aussi confronté aux politiques antisystème, qui séduisent un nombre croissant de personnes. C’est pourquoi les prochaines législatives pourraient engendrer de grands bouleversements.»

 

En République Tchèque, on peut lire : “Une voie semée d’embûches.”

Mladá fronta dnes cherche à tempérer les attentes.

« Il n’est pas aisé d’influer sur la politique des grands partis depuis le poste de chef de l’Etat. La présidente ne disposera pas des compétences pour le faire. A en juger par les réactions sur Facebook, on a l’impression que les Slovaques ont élu une sorte de tsarine – mais la réalité est tout autre. … Čaputová se trouve même dans une situation plus délicate encore que celle dans laquelle était son prédécesseur Andrej Kiska, de par l’ampleur de l’euphorie suscitée par son élection. Elle aura par ailleurs la tâche difficile de ramener dans le giron des partis traditionnels les électeurs tentés de voter pour l’extrême droite. »

Un thème de campagne pour les pays d’Europe Centrale et Orientale.

Le résultat des présidentielles slovaques montre qu’une thématique domine leurs agendas, fait remarquer Le Temps en Suisse :

«Le mouvement de protestation massif qu’a su incarner Zuzana Čaputová, entrée en politique à cette occasion, s’est finalement traduit dans les urnes. … Ces dernières années, le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, et ses alliés de la région ont joué à fond sur la peur de l’invasion migratoire, dénonçant comme des diktats les molles tentatives de la Commission européenne de répartir les migrants. La pression est aujourd’hui bien moindre qu’en 2015, au plus fort de la crise des réfugiés, et l’Europe est très loin d’être la passoire que ces eurosceptiques de l’Est décrivent. Ils se verront peut-être imposer un autre thème de campagne plus dérangeant : la corruption. »

Rendu possible par euro|topics.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *