Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

La revue de presse du 15 avril 2019 – Julian Assange : Une arrestation légitime ?

Written by on 15 avril 2019

Simon Marty et Alexandra Georges-Picot reviennent sur la question : Julian Assange : Une arrestation légitime ?

Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, a été arrêté jeudi à Londres, l’Equateur lui ayant retiré le droit d’asile. Un tribunal britannique l’a reconnu coupable d’entorses à sa liberté sous caution. Les Etats-Unis ont demandé son extradition et la Suède pourrait reprendre les enquêtes pour accusations de viol. Eclairage des éditorialistes sur l’arrestation d’un personnage haut en couleur.

THE INDEPENDENT (Royaume Uni, centre gauche)

Une atteinte à la liberté de la presse et aux lanceurs d’alerte

The Independent est scandalisé par l’arrestation :

« On arrête quelqu’un parce qu’il a révélé au monde des faits qui relèvent probablement de la catégorie ‘crimes contre l’humanité’. Des faits que nous avons cautionnés. Que cela révèle-t-il de nous en tant que société ? … Il a peut-être mis des vies en danger en ne caviardant pas certaines informations sensibles. Il se peut qu’il ait indirectement donné un coup de pouce électoral à Trump et il doit être amené à répondre des accusations de harcèlement sexuel dont il fait l’objet. Même s’il est difficile de faire abstraction de toutes ces circonstances, elles ne devraient pas occulter ce qui s’est produit aujourd’hui : une attaque en règle contre la liberté de la presse. Et une atteinte à la liberté des lanceurs d’alerte de diffuser des informations compromettantes pour de puissantes institutions. »

DER STANDARD (Autriche, CENTRE GAUCHE)

Un risque de représailles aux Etats-Unis

La justice britannique ne devrait pas extrader Assange, pense de son côté Der Standard :

« On est en droit de se demander si Assange peut escompter que les Etats-Unis lui réservent un procès que l’on puisse qualifier d’équitable, à l’aune des critères européens. La colère suscitée par les révélations embarrassantes de Wikileaks et accumulée depuis des années est trop puissante. Chelsea Manning, la lanceuse d’alerte qui avait fourni à Assange les documents sur l’Irak alors qu’elle était soldat, en a fait les frais : une privation de liberté de plusieurs années. Et même si les chefs d’accusation de la justice américaine contre Assange sont actuellement limités, une condamnation du fondateur de Wikileaks serait un coup funeste porté à la liberté de la presse. »

BILD (Allemagne, conservateur) / 11 avril 2019

Le fondateur de Wikileaks n’a jamais mérité la liberté

Le tabloïd Bild ne témoigne aucune espèce de compassion envers Julian Assange :

« Bien loin de servir la liberté, la publication de données volées et top confidentielles ont poignardé la liberté dans le dos. Elles sont légion, les personnes qu’il a compromises par ses fuites et qui ont par la suite dû craindre pour leur sécurité. Instrumentalisé ou dirigé par le gouvernement russe, Wikileaks a précipité dans la crise la démocratie, qu’il prétend pourtant avoir voulu défendre. … La guerre d’Assange contre les structures d’Etat s’est muée en combat contre la liberté occidentale. »

Rendu possible par euro|topics.


Retrouvez l’intégralité de la matinale ici.

 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *