Nantes

Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

La revue de presse du 24 avril 2019 – Attentats terroristes au Sri Lanka

Written by on 24 avril 2019

Simon Marty et Alexandra Georges-Picot feuillettent la presse européenne pour comprendre la perception continentale des attentats terroristes au Sri Lanka  : 

Suite à une série d’attentats meurtriers au Sri Lanka, l’état d’urgence a été décrété dans tout le pays. Plus de 300 personnes ont perdu la vie et 500 environ ont été blessées après l’explosion de huit bombes dans des Eglises et des hôtels de luxe, le dimanche de Pâques. Le gouvernement impute ces attaques à un groupe islamiste sri-lankais. Les éditorialistes européens redoutent une résurgence du terrorisme islamiste dans le monde.

NEUE ZÜRCHER ZEITUNG (Quotidien libéral-conservateur suisse) / 23 avril 2019

La recrudescence des clivages

Après la fin de la guerre civile, le gouvernement sri-lankais n’a pas su résorber les divisions dans le pays, estime Neue Zürcher Zeitung :

«Le Sri Lanka est loin d’avoir surmonté les violences du passé. Ces dernières années, le fossé ethnico-religieux s’est même creusé davantage. Si la minorité tamoule se sent marginalisée, d’autres minorités s’interrogent aussi sur la place qui peut être la leur dans un Etat où l’influence du nationalisme bouddhiste cingalais ne cesse de s’accroître. Cela vaut surtout pour les musulmans, qui représentent près de dix pour cent de la population. Depuis quelques années, ils sont victimes d’explosions de violences spontanées, notamment parce que des fondamentalistes bouddhistes attisent les craintes que le Sri Lanka ne devienne un pays majoritairement musulman.»

CORRIERE DELLA SERA (Quotidien libéral-conservateur italien) / 23 avril 2019

Unis par la compassion

Ces attentats ont touché le monde en son cœur, commente Andrea Riccardi, historien et fondateur du mouvement Sant’Egidio, dans Corriere della Sera :

«La planète a suivi les attentats en direct, stupéfaite. Il ne s’est pas agi d’un évènement lointain. Parce qu’il y a eu une quarantaine de victimes qui n’appartenaient pas à la population cingalaise, mais aussi parce qu’il existe une importante diaspora sri-lankaise dans le monde entier et que ses membres vivent parmi nous. Nous les avons entendu parler de leurs amis et parents touchés d’une façon ou d’une autre par ces attaques. En cette Pâques sanglante, les distances internationales se sont estompées, et, en dépit des frontières et des barrières, nous nous sommes tous sentis plus proches.»

ILTALEHTI (Quotidien libéral finlandais) / 22 avril 2019

Le social ne suffit pas

Iltalehti appelle les autorités à coordonner leurs actions à l’échelle mondiale pour lutter contre le terrorisme :

«Il est aisé de dire que l’on ne se laissera pas gagner par la peur et que l’on ne permettra pas aux terroristes de paralyser notre vie. Après ces attentats, il faut se demander comment tout cela a encore été possible. Le terrorisme n’a pas été vaincu et partout, les autorités doivent rester vigilantes. Il faut que la coopération internationale fonctionne. … Le terrorisme contemporain, brutal, nie l’humanité. Mettre en œuvre des programmes sociaux ne suffira pas pour lutter contre ce fléau – il faudra aussi doter la police d’outils efficace. Car il est possible de détecter le financement, les communications et l’organisation des terroristes.»

Rendu possible par euro|topics.

 


Retrouvez l’intégralité de la matinale ici.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *