Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

La Souterraine

20:00 22:00

Current show

La Souterraine

20:00 22:00

Background

LA REVUE DE PRESSE soir DU 24 AVRIL 2019 – Les législatives espagnoles

Written by on 24 avril 2019

Il est de ces sujets de premier plans, mais qui sont un peu éclipsé par le reste de l’actualité européenne.
Les élections législatives et l’inconnue du parti d’extrême-droite, Vox en fait parti.
Petit rappel des faits avant une revue de presse européenne très espagnole :
Les élections législatives espagnoles se déroulent ce dimanche. A l’approche de ces élections se détachent deux camps : les socialistes de Pedro Sánchez, appuyés par le parti de gauche Podemos, face au Partido Popular (PP) conservateur, épaulé de la formation libérale Ciudadanos.
Pourtant, le parti d’extrême droite Vox, qui a été exclu des débats télévisés, inquiète les éditorialistes.

Le rédacteur en chef du site eldiario.es, Ignacio Escolar, analyse les enjeux sous ces termes :

“On verra quel aura été l’effet de l’exclusion de Vox des débats télévisés.
Si la campagne mensongère et haineuse menée sur les réseaux sociaux et dans les groupes Whatsapp aura été plus efficace que la télévision – comme cela a déjà été le cas lors de la victoire de Bolsonaro au Brésil ou lors du Brexit.
Si les sondages sont corrects concernant Vox, la gauche devrait arriver au pouvoir.
Si les meetings de campagne de Vox, agrémentés de marches militaires et qui remplissent les arènes de corrida, ne sont pas le signe avant-coureur d’une déferlante réactionnaire, alors Pedro Sánchez restera le chef du gouvernement espagnol.
Mais si les sondages se trompent, Pablo Casado du PP, la droite conservatrice classique, et Albert Rivera des libéraux de Ciudadanos, redeviendront très rapidement les meilleurs amis du monde. Et Santiago Abascal du parti d’extrême droite Vox figurera lui aussi sur la photo de la prochaine équipe gouvernementale.”

Et que les sondages se trompent, c’est justement la peur de l’Irish Times, on peut ainsi lire dans ses colonnes que :

“La crise catalane qui perdure, gérée de manière aussi opportuniste que médiocre par l’ex-gouvernement du PP conservateur de Mariano Rajoy, a provoqué la résurgence d’un nationalisme espagnol féroce.
Une idéologie dont le nouveau chef du PP, Pablo Casado, a pris le relais.
Peut-être plus surprenant encore, le fait que Ciudadanos la reprenne également à son compte.
Ceci réduit les chances de former un gouvernement stable au centre autour des sociaux-démocrates.
Quelle que soit l’issue du scrutin, il y a fort à parier que la politique espagnole restera marquée par la dissension et l’instabilité.
Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour le pays et pour l’UE.”

El País, quant à lui donne la parole au politologue José María Lassalle, qui tente de décrire la mentalité des électeurs de Vox sous ces termes :

“Il s’agit d’une partie de l’électorat qui célèbre le conflit parce qu’il pense que la démocratie est une guerre culturelle où les uns peuvent triompher des autres.
D’une partie de la société qui ne croit pas que dans un monde menacé par un profond changement, peuvent subsister des principes comme le dialogue, la liberté, la raison, le partage des pouvoirs, le cosmopolitisme, le pluralisme, la liberté de circulation, la laïcité, le consensus et le libre-marché.”

Rendu possible par euro|topics.

 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *