Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Background

La revue de presse du 6 mai 2019 – édition du soir : Les municipales britanniques

Written by on 6 mai 2019

Le Royaume-Uni tenait ce week-end des élections municipales. Elections que certains considèrent comme un bon indicateur de l’état d’esprit britannique actuel face au Brexit.
Et résultat : les deux grandes formations, les conservateurs des Tories et la gauche du Labour ont essuyé de lourdes pertes. Les Libéraux-démocrates en revanche, qui avaient tenté de faire barrage au Brexit, ont gagné beaucoup de voix.

La Première ministre, Theresa May, a interprété ce résultat comme un appel à accélérer le cours du Brexit. Les éditorialistes, on s’en doute, font toutefois une autre lecture de ce scrutin.

Directement en Grande-Bretagne, The Observer considère que les deux grands partis n’ont pas compris grand chose aux résultats :

“Il est évident que le message que les deux grands partis semblent retenir est ‘on met enfin en œuvre le Brexit’.
Le nombre de votes blancs est l’expression de la frustration profonde d’une partie des partisans du Brexit.
Mais la progression enregistrée par les partis favorables à un maintien dans l’UE montre qu’il y a fort à parier que les électeurs ‘Bremain’ ont voulu sanctionner les formations traditionnelles pour leurs positions sur le Brexit.”

Côté allemand tagesschau.de on préfère modérer les possibilité offertes par les bons résultats des opposants au Brexit :

“Rien n’a changé : ni la division du pays sur cette question, ni la composition de la Chambre basse.
Une tendance qui sera confirmée et renforcée encore aux européennes, dans trois semaines.
Les partisans du Brexit afflueront en masse vers le nouveau parti pro-Brexit de Nigel Farage qui n’a pas pu se présenter aux municipales mais que les sondages créditent de plus de 20 pour cent des voix au niveau national dès sa première entrée en lice.
De plus, les Libéraux démocrates, qui courtisent eux aussi les voix des anti-Brexit, seront en concurrence avec ChangeUK.
Ce nouveau parti, constitué de députés issus des rangs Labour et Tory, n’a lui non plus pas participé aux municipales.
Les deux formations s’adressent exactement au même électorat.”

Et enfin, en Finlande, le quotidien Keskisuomalainen relativise l’impact politique à long terme de ces résultats sur la politique intérieure britannique :

“Indépendamment des problèmes que rencontrent actuellement les grands partis, il est trop tôt pour sonner le glas d’un système bipartite encore solidement cimenté par le mode de scrutin majoritaire.
Les grands partis devraient maintenir leur position de force au Parlement, même si tous deux perdent de leur poids.
Ce qui reste indéniable, c’est que les aléas du Brexit ont fait chuter à un niveau exceptionnellement bas la popularité des conservateurs en particulier.
Selon les sondages, depuis le début de l’année, les Tories ont perdu presque 15 points et aux européennes, on prévoit une chute de dix points.”

Rendu possible par euro|topics.

AVE spécial élections: L’Espagne


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *