Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

La Souterraine

20:00 22:00

Current show

La Souterraine

20:00 22:00

Background

La revue de presse soir du 21 mai 2019 – Sursis américain pour Huawei

Written by on 21 mai 2019

Les Etats-Unis accordent un sursis aux chinois de Huawei !
Ils ont assoupli un décret interdisant aux entreprises du pays de faire des affaires avec l’entreprise chinoise en l’absence d’autorisation gouvernementale.
Cet assouplissement sera d’abord valable pour une durée de 90 jours.
Dans la foulée de l’interdiction initiale, Google avait cessé de fournir des mises à jour Android pour les smartphones du fabricant chinois.
Les quotidiens européens se demandent quelles seront les conséquences de ce nouveau front pour les consommateurs et pour l’économie américaine.

Et pour les bulgares du quotidien Douma, la guerre commerciale de Trump met aussi les consommateurs européens en difficulté. On lit dans leurs colonnes que :

“L’essor économique de la Chine inquiète tant les Etats-Unis qu’ils s’efforcent de l’enrayer par tous les moyens.
Or c’est le monde entier qui ressentira les effets de cette entreprise, et pas seulement les Etats-Unis et la Chine.
La guerre commerciale lancée par Trump menace également l’Europe, car Washington veut que nous, les Européens, renoncions à acquérir la technologie chinoise.
Quelle est donc la seule option qu’il nous reste ?
Eh oui, la technologie étasunienne. Voilà l’objectif ultime.
Pourtant, les smartphones et équipements réseaux chinois sont devenus de plus en plus attractifs ces dernières années, en termes de prix comme de qualité – incroyable, mais vrai – par rapport à la concurrence américaine.”

En cherchant à isoler Huawei, Trump prend des risques considérables, préviennent les belges de De Tijd :

“Sur le plan stratégique, Trump a marqué un point.
Mais sa manœuvre sera-t-elle judicieuse sur le long-terme ?
Oui, s’il arrive à pousser la Chine à négocier et à obtenir un accord qui mette fin à la guerre commerciale.
Mais la dispute peut aussi prendre un tour différent : l’exclusion de Huawei de la communauté mondiale des téléphones Android pourrait inciter la Chine à développer sa propre technologie et à cimenter son indépendance.
Elle dispose des moyens pour le faire, et Huawei compte 80 000 employés dans sa branche recherche et développement.
‘If you can’t join them, beat them.’ Cette logique profitera-t-elle aux Etats-Unis et aux entreprises américaines ?
Un dragon blessé peut redoubler d’agressivité et de dangerosité.”

Huawei est, comme toutes les entreprises du pays, étroitement contrôlée par le régime chinois. Conclusion : Pékin ne peut s’étonner des animosités qu’elle suscite.
C’est en tout cas ce qu’estime l’historien Ernesto Galli della Loggia dans le quotidien suisse italien Corriere del Ticino :

“La vérité, c’est que la Chine, qui doit à la mondialisation, c’est-à-dire à l’accès aux marchés mondiaux, son succès économique fulgurant et sa croissance vertigineuse, joue depuis toujours avec des dés pipés.
Tandis que la majorité des Etats occidentaux ont plus ou moins adopté la règle générale qui consiste à ne pas épauler leurs entreprises nationales, Pékin se croit autorisée à faire ce qu’elle veut.
C’est-à-dire à faire ce qui sert le plus ses propres intérêts.

Réalisé grâce à Euro|topics

AVE spécial élections : La Roumanie


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *