Nantes

Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Montée des tensions entre Washington et Téhéran – la revue de presse du 18 juin 2019

Written by on 18 juin 2019

Le gouvernement iranien menace de ne plus respecter des points centraux de l’accord conclu sur son programme nucléaire.
Un porte-parole iranien a indiqué que le pays dépasserait les limites convenues quant aux réserves d’uranium à partir de la fin juin.
Téhéran fait ainsi pression pour que soit préservé l’accord sur le nucléaire.
Depuis qu’ils ont annoncé leur retrait unilatéral de ce traité en mai 2018, les Etats-Unis ont infligé de nouvelles sanctions à l’Iran.
Alors comment désamorcer le conflit ? C’est ce que se demandent les éditorialistes européens.

Pour le spécialiste du Proche-Orient Bernardo Valli, c’est un nouveau conflit qui couve dans la région. C’est ce qu’il dit dans le quotidien italien, La Repubblica :

“L’ultimatum de dix jours lancé par Téhéran est une réponse claire au tournant opéré par Trump.
Mais il s’adresse aussi aux Européens, priés de prendre des mesures pour convaincre les Etats-Unis de lever les sanctions économiques.
Mohammad Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, a pris des accents menaçants lorsqu’il a indiqué aux Etats-Unis que leur sécurité dans la région ne serait plus garantie s’ils engageaient une ‘guerre économique’ contre la République islamique.
Il a par ailleurs exclu tout dialogue avec le pays tant que celui-ci ne sera pas prêt à des compromis et n’aura pas renoncé aux sanctions.”

https://www.repubblica.it/

Pour le journal allemand, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, le conflit avec l’Iran illustre une nouvelle fois le faible poids de l’UE face aux grandes puissances, on y lit :

“Que faut-il donc que l’UE fasse, que faut-il que les pays européens fassent pour cesser d’être le jouet d’autres forces et devenir des acteurs à part entière ?
L’UE et ses membres doivent faire leur possible pour entretenir la capacité d’innovation, le dynamisme et la compétitivité de l’espace économique européen.
Ceci implique un euro fort. Pour jouer dans la cour des grands, l’UE doit à tout prix renforcer ses capacités militaires.
Les Européens doivent cesser de se laisser pourchasser et prendre leur destin en mains.
Ce n’est pas chose aisée.
Mais ceux qui déterminent la marche du monde font bien peu de cas des états d’âme et des querelles internes des Européens – au contraire, ils en profitent.
Il faut que les choses changent.”

https://www.faz.net/aktuell/

Enfin, au Danemark, le quotidien Politiken attribue au président américain la responsabilité de cette escalade :

“Les Etats-Unis ont accru la pression sur Téhéran et menacé de restreindre l’accès au marché américain pour d’autres pays et entreprises si ceux-ci commerçaient avec l’Iran.
L’Europe n’a rien pu faire pour s’y opposer et le régime des ayatollahs a perdu patience.
C’est fort peu judicieux, et la crise risque de dégénérer complètement.
Il est toutefois important de souligner que ce sont les Etats-Unis qui, en premier lieu, ont bafoué l’accord.
Trump est donc le premier responsable du regain soudain des tensions politiques, économiques et militaires.”

https://politiken.dk/

Réalisé en partenariat avec Eurotopics


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *