Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Background

Vers un échange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine ? – RDP Euro 02/09/2019

Written by on 2 septembre 2019

Après 15 mois de détention préventive, Kirill Wychinski, le directeur de la rédaction ukrainienne de l’agence de presse russe Ria Novosti, a été remis en liberté par un tribunal de Kiev. 
Une décision que de nombreux observateurs interprètent comme le signe avant-coureur d’un échange de prisonniers que la Russie et l’Ukraine négocieraient en coulisses depuis un certain temps. 
Les médias des deux pays se montrent toutefois très circonspects.

Par exemple, l’écrivain Viktor Chenderovitch, dans un entretien à Ekho Moskvy, taxe Poutine de cynisme sous ces termes : 

« Poutine se garde toujours quelques otages sous le coude pour les périodes de vaches maigres. 
Dès qu’il veut obtenir quelque chose de l’Occident, il les sort de son sac à malices : il a ainsi libéré l’oligarque Mikhaïl Khodorkovski et les membres du groupe Pussy Riot avant les JO [en 2014]. 
Ses Jeux couraient le risque d’un boycott ? 
Hop! ‘Khodor’ et les jeunettes étaient libres, tout le monde est donc venu à Sotchi. 
Plus personne ne voulait dialoguer avec lui en raison de l’Ukraine ? 
Hop ! la Syrie. Parlez tous avec moi ! 
Fallait-il vraiment s’étonner de ce que l’Occident n’ait pas officiellement protesté contre les violences policières dans les rues de Moscou ? 
Dans la perspective de cet échange de prisonniers, l’Occident a en fait choisi de la boucler de son propre chef.”

https://echo.msk.ru/

Le portail web ukrainien Obozrevatel, lui s’inquiète de l’identité des prisonniers prévus dans le cadre de l’échange. Ce qu’ils expriment sous ces termes : 

« D’ex-militaires ukrainiens, qui étaient passés côté russe, figurent sur la liste. 
Par exemple l’ex-soldat ukrainien Oleksandr Baranov, qui avait été condamné à 13 ans de prison pour haute trahison et désertion lors de l’annexion de la Crimée. 
Ou Maxim Odintsov, ancien officier ukrainien, également condamné à 14 ans de détention pour les mêmes crimes. 
Ou encore l’ex-membre des Berkout [forces spéciales ukrainiennes] Alexander Sattarov, jugé à Kiev pour avoir participé à la soi-disant ‘autodéfense’ de la Crimée. 
On entend donc échanger des traîtres ukrainiens contre des prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie.”

https://www.obozrevatel.com/

Enfin, Radio Kommersant FM en Russie considère qu’il y a encore beaucoup d’obstacles à surmonter avant de pouvoir réaliser l’échange de prisonniers. Ce qu’ils ont expliqué ainsi : 

“Suivant la logique des choses, il faudrait s’attendre désormais à un geste de bonne volonté de Moscou. 
Or il reste encore des impondérables, notamment d’ordre bureaucratique. 
Que faire par exemple des marins ukrainiens ? 
Sur la base de quelle loi pourra-t-on les remettre à Kiev ? 
Il n’y a, en de fin compte, jamais eu de précédents pour un tel type d’échange. 
Il y a aussi la question politique : certains veulent se débarrasser de Zelensky, d’autres ne veulent pas mettre fin à la guerre. 
Comment expliquer, en outre, toute la procédure au peuple russe ? 
Il faudra réajuster la propagande ; car si on a parlé de guerre pendant tant d’années, on veut subitement parler de paix – du moins de cette perspective.”

https://www.kommersant.ru/fm/player

Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *