Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Discrimination en Europe: toujours d’actualité pour les Roms

Written by on 1 octobre 2019

Partie intégrante de la civilisation européenne depuis plus d’un millénaire, les Roms sont aujourd’hui encore fortement discriminés, comme le montre une récente étude de l’Eurobaromètre.

Avec une population estimée entre 10 et 12 millions sur le continent, dont 6 millions environ dans l’Union Européenne, les Roms représentent la première minorité ethnique en Europe.

Ainsi, les Roms sont largement victimes de discriminations encore aujourd’hui en Europe. L’étude de l’Eurobaromètre, publié le 23 septembre 2019, montre que seulement 49% des Européens accepteraient de voir un individu rom à la tête de l’État. Seulement 48% serait “à l’aise” si leur enfant était en couple avec une personne rom.

L’étude relève également que plus de 6 européens sur 10 estiment que la société pourrait bénéficier d’une meilleure intégration des Roms. Cela représente une augmentation de 8% par rapport à 2012. Pourtant, seulement 19% des Européens pensent que leur pays fait assez d’efforts pour les intégrer de manière efficace.

Une discrimination ancienne des Roms

Si l’on s’intéresse à l’étymologie du mot, “rom” signifie “homme” en romani et désigne une branche de la population tzigane. Les Tziganes ont quitté l’Inde vers l’an 1000 et sont arrivés en Europe entre le XIIe et le XIVe siècle. Il leur a ensuite été attribué différentes appellations en fonction de la direction choisie: pour l’Europe Centrale, c’est le terme “Rom” qui s’est imposé. Le conseil de l’Europe inclut toutefois dans ce terme les différentes branches de “tziganes” et les “gens du voyage”, en plus des Roms à proprement parler.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Roms ont été victimes du génocide tzigane perpétré par la Croatie Oustachie et l’Allemagne Nazie. À la fin de la guerre, partout en Europe, les Roms continuent à être traité comme des citoyens de seconde catégorie. Dans les années 1990, les changements géopolitiques qui ont lieu dans les pays de l’est accentuent la crise économique et fragilisent la situation des Roms. Ils sont parmi les premiers à être touchés par le chômage, ce qui va entraîner de grosses difficultés dans l’accès à l’emploi et à l’éducation. En plus de cela, ils sont assimilés à la population majoritaire des pays dans lesquels ils vivent, ce qui provoque souvent un sentiment d’hostilité à leur égard.

Aujourd’hui, la majorité des Roms sont en Roumanie, en Bulgarie, en Hongrie, en Espagne et en Slovaquie. En France, leur nombre est estimé à 400 000, ce qui représente 0,62% de la population. La plupart des Roms du continent sont aujourd’hui sédentaires et les quelques populations nomades (entre 15 et 20%) tendent vers la sédentarisation.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *