Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Manifestation contre le projet Europacity : L’édito de Louise Guillot

Written by on 8 octobre 2019

Eugène : Plusieurs milliers de personnes ont défilé vendredi et samedi derniers depuis le Triangle de Gonesse, dans le Val-d’Oise, jusqu’à l’hôtel de Matignon dans le centre de Paris pour demander l’arrêt du projet Europacity. Mais quelles sont les revendications des manifestants Louise ?

Louise : Tout à fait Eugène. Les manifestants reprochent à ce gigantesque projet urbanistique d’être tout bonnement une aberration environnementale parce qu’il détruirait plusieurs dizaines d’hectares de terres agricoles, parmi les plus fertiles d’Europe nous disent les opposants, et augmenterait l’artificialisation des sols. Ce projet prévoit en effet d’accueillir un demi-millier de boutiques, quatre hôtels, une salle de spectacle, des cinémas, un centre aquatique et un palais des congrès. Les promoteurs avaient aussi évoqué une piste de ski artificielle, mais se sont ravisés devant l’aberration d’une telle proposition.Mais surtout les anti-Europacity reprochent au projet de ne pas répondre aux besoins des habitants mais seulement de servir les intérêts économiques court-termistes des promoteurs. En effet, certains habitants soulignent que la gare, qui devrait être construite dans le cadre du Grand Paris Express pour desservir Europacity, ne serait qu’une gare « fantôme » au milieu des champs puisqu’elle se situerait à plusieurs kilomètres des première habitations.


Eugène : Mais Louise c’est quoi le rapport entre Europacity etl’Europe ?

Louise : Je vous retournerais bien la question Eugène car à première vue, à part le nom, il n’y a pas de rapport entre Europacity et l’Europe. Et ce d’autant plus que le principal partenaire du projet n’est autre que le géant chinois de l’immobilier Dalian Wanda Group.Mais j’ai choisi de parler de ce projet car son utilité et sa pertinence dans une région francilienne déjà fortement urbanisée posent question. Je me demande en effet s’il est vraiment approprié de construire un gigantesque parc de loisirs à 25 minutes de Paris, sorte de Disneyland « bis », alors qu’il y a les marches pour le climat et que la France s’est engagée, aux côtés des autres pays européens d’ailleurs, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Et on pourra noter sur ce point que le réseau Action Climat a publié en septembre une étude montrant que la France est déjà en retard sur ses objectifs de réduction de CO2 pour 2020.


Eugène : Mais alors y a-t-il un projet alternatif à Europacity Louise ?

Louise : Oui, il y a un projet alternatif et il s’appelle CARMA, pour: Coopération pour une ambition agricole, rurale et métropolitaine d’avenir. D’après ses défenseurs, CARMA placera la transition écologique et les habitants au cœur du projet, voulant créer un écosystème autour de l’agriculture biologique, de circuits courts et d’une économie circulaire. Ce projet aurait aussi vocation à être un terrain de recherche et d’innovation avec des fermes pilotes par exemple, mais participerait aussi à recréer du lien entre les habitants, leur territoire et la défense de l’environnement.Mais il y a peut-être de l’espoir puisque la Ministre de l’Environnement, Elisabeth Borne, a mené ces dernières semaines une vaste consultation avec l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet Europacity, dont les opposants. Des rumeurs évoquent un abandon de ce projet si controversé, mais rien de sûr ni d’officiel encore. Espérons donc que la raison écologique l’emportera sur l’appât du gain économique.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *