Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Les peuples se soulèvent : La revue de presse européenne

Written by on 23 octobre 2019

Catalogne, Chili, Liban, Equateur, Hongkong : dans de nombreux pays et régions du monde, les citoyens descendent actuellement dans les rues.

La presse européenne se penche sur les causes profondes et communes de ces mouvements sociaux.

Ces mouvements sociaux montrent qu’en de nombreux endroits, la classe politique ne prend pas la mesure de la détresse des citoyens argument le quotidien belge De Standaard par exemple :

“Hongkong, Liban, Barcelone, Chili…

Dans ces quatre cas, les citoyens descendent dans les rues pour protester contre ce qui, de leur point de vue, constitue des injustices inacceptables.

A Hongkong, on lutte contre le déclin de l’Etat de droit ; au Chili, contre les inégalités ; au Liban contre la gabegie économique ; à Barcelone, contre les atteintes au droit à l’autodétermination, que revendiquent les Catalans.

Quatre exemples d’Etats qui, à des degrés divers, ignorent les aspirations de leurs citoyens.

La volonté de rester au pouvoir, les institutions et les valeurs établies priment désormais sur les préoccupations et la détresse de la population.”

Ces soulèvements sont l’expression d’une crise du néolibéralisme qui ira en grandissant, fait valoir le site Mediapart :

“Cette crise n’est qu’un début.

Rien ne permet d’espérer que cette crise néolibérale se règle rapidement, bien au contraire.

Aux pressions sociales vont s’ajouter les catastrophes climatiques à répétition, qui ne feront que dégrader les conditions sociales.

Surtout, les Etats semblent incapables de trouver d’autres solutions que celles issues du bréviaire néolibéral.

Certes, en Équateur ou au Liban, les manifestants ont obtenu satisfaction avec le retrait des projets contestés.

Au Liban, une mesure redistributive, une taxe sur les bénéfices bancaires a même été accordée.

Mais ces victoires sont fragiles et, comme on l’a vu, elles n’épuisent ni les problèmes sous-jacents, ni les revendications démocratiques.”

Enfin, au Portugal, Expresso s’interroge lui aussi sur les causes de ces phénomènes :

“Chacune de ces situations problématiques [le Brexit, la Catalogne et le mur de Trump] a ses propres raisons, historiques mais aussi sociales, économiques et politiques.

Impossible de nier cependant qu’il existe dans plusieurs pays et sociétés une tendance accrue à l’isolement.

Une volonté d’ériger des ghettos, des murs et des barrières.

D’opposer les ‘gentils’ aux ‘méchants’, les ‘autres’ à ‘nous’ ; de voir un ‘péril extérieur’ qui viendrait saper ‘l’harmonie intérieure’ ; de tenir un discours clivant et générateur de fractures sociales, qui favorise les uns au détriment des autres.

Cette conception dangereuse – ‘plus on s’isole mieux c’est’ – marque l’échec de la démocratie libérale et du capitalisme.”


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *