Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Un dragon échoué sur les côtes de Calais : La revue de presse locale

Written by on 4 novembre 2019

Photo © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Avant de rentrer dans le vif de l’actualité, j’aimerais pointer, plus qu’une seule Une, toute une série.

Depuis jeudi dernier, Nord Littoral consacre toutes ces unes à un dragon échoué sur les côtes de Calais.

Un spectacle son et lumière qui avait l’air assez impressionnant. Toute une série à retrouver donc dans Nord Littoral.

L’actualité est moins joyeuse, puisque nombres de vos quotidiens de presse régionaux font leur Une sur la tempête Amélie.

“Amélie, la Première tempête” titrent Vaucluse Matin et Le Dauphiné Libéré. Les deux pointent le bilan temporaire d’une disparue à Nice et quelque 140 000 foyers qui étaient privés d’électricité dimanche matin dans le sud-ouest.

Bilan que l’on retrouve aussi dans Sud-Ouest qui titre “Amélie à secoué”. Un tempête que le quotidien qualifie de “premier gros coup de vent de l’automne.”

La République des Pyrénées et l’Eclair des Pyrénées eux aussi font une constation des dégâts de la tempête en Une.

L’Eclair pointe tout de même que trois blessés sont à déplorer dans le Béarn.

Mais comme le signale La Nouvelle République des Pyrénées, “On a frôlé le pire”.

Le pire, c’est ce sur quoi revient La Provence. Pour les un an de l’effondrement de l’immeuble de la Rue d’Aubagne à Marseille.

“L’irréparable”, comme l’indique sa Une, fait le bilan de la situation, pour les bâtiments encore debout, mais aussi pour les humains déplacés. Un dossier à retrouver dans les pages de La Provence d’aujourd’hui.

Et les catastrophes ne manquent pas ce week-end, entre Libération Champagne qui titre sur un train qui percute une voiture sur un passage à niveau, heureusement sans blessés.

Et plus grave, l’accident d’un bus sur l’A1 faisant 33 blessés, dont 4 graves, sur lequel le Courrier Picard choisi lui de titrer.

On comprend mieux pourquoi le Midi Libre titre “On veut la L-G-V”, comprendre la ligne grande vitesse entre Montpellier et Perpignan. Demandée depuis plus de trente ans, fait plutôt rare, le quotidien explique dans ses pages comment s’engager pour pousser à son développement.

Pour ceux qui restent confiant dans l’avenir de la route plutôt que du rail, Le Progrès, l’Alsace et le DNA titrent tous les trois sur le manque de candidats dans le secteurs des transports routiers.

Tous trois pointent les difficultés qu’ont les entreprises de transports routiers à recruter des jeunes, malgré la bonne santé du secteur.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *