Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Incredible Kids

20:00 21:00

Current show

Incredible Kids

20:00 21:00

Background

Freud, pauvreté et eau potable : La revue de presse locale

Written by on 18 novembre 2019

A voir la Une de certain de vos quotidiens dans vos régions ce matin, on pourrait se dire que Sigmund Freud a du travail.

“Ma mère touche encore toutes les générations” retrouve-t-on en Une de Monaco Matin, citation du Prince Albert 2 de Monaco. Pour filer la métaphore, il se confie sur le divan du quotidien, le premier épisode de la psychanalyse qu’il lui accorde.

D’autres quotidien parlent de mère, mais là s’arrêtent la comparaison. “Les doutes d’une mère” trouve-t-on dans Paris-Normandie. Le quotidien qui revient, 25 ans après, sur l’affaire de la Josacine, un antibiotique, de normandie.

Affaire d’empoisonnement d’une enfant de 9 ans. Là encore à retrouver dans les pages de Paris-Normandie.

Deux derniers quotidiens qui parlent de mère en Une : Vaucluse Matin et Le Dauphiné Libéré titrent tous deux “Retour du djihad, le cas d’une mère iséroise”. Et les quotidien de revenir sur l’ouverture aujourd’hui du procès d’une mère de quatre, revenue avec trois seulement, revenue de Syrie.

D’autres quotidiens parlent de femmes aussi, mais pas nécessairement de mères et surtout de la violence qu’elles subissent.

Le Télégramme titre “Féminicide, le terrible constat” et revient sur le rapport sur les violences conjugales publié en fin de semaine dernière.

Rapport aussi effrayant qu’il n’est guère surprenant, mais dont certains chiffres méritent d’être cité : 41%, 41% c’est le pourcentages de victimes qui avaient déjà prévenues les autorités de, à minima, des comportements dit “à risque”, précédemment.

Victimes que l’on retrouve à l’honneur en Une de l’Alsace et du DNA après le meurtre de Sylvia Auchter. Ce dernier qui explique par ailleurs que la ministre de la justice française, Nicolas Belloubet, reconnaît que la réponse pénale en matière de violences conjugale est défaillante.

Alors quelles réponses apporter ? Le collectif #NousToutes réclame un budget d’un milliard d’euros pour lutter contre les violences conjugales, soit le montant promis par notre voisin espagnol en 2017 pour cinq ans. En attendant, le seul recours semble être la solidarité.

Et c’est cette dernière que l’on retrouve en Une de l’Est Républicain qui revient sur les 70 ans d’Emmaüs. Mais les problèmes de solidarités s’affichent ailleurs, Le progrès par exemple, titre “Toujours plus de pauvreté dans les HLM”.

Dans la même veine, l’Est Eclair titre quant à lui sur “les étudiants face à précarité”, quant Libération Champagne titre “la précarité étudiante aussi près de chez vous”.

La Dépêche du Midi et Midi Libre titrent tous deux sur la qualité de l’eau qui se détériore.

Autant de fronts pour le président de la République Française, qui doit aujourd’hui faire face au congrès des Maire. Et comme le titre la Marseillaise, “Les élus locaux attendent Macron de pied ferme”. Et à en croire les Une de la presse quotidienne régionale d’aujourd’hui, ils ne sont pas les seuls.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *