Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

10:50 11:00

Current show

Programme musical

10:50 11:00

Background

D’où ça vient le parapente ?

Written by on 19 novembre 2019

D’où ça vient Le Parapente ?

Aussi loin que remonte la mémoire humaine, voler dans les airs a toujours été un fantasme.
Les mythologies placent les dieux dans le ciel, on vénère le soleil, symbole de spiritualité et d’élévation, Icare s’y brûle les ailes en s’approchant trop près. Symboliquement bien sûr, qui serait assez fou se fabriquer des ailes,
les enfiler avant de se jeter d’une falaise tout en espérant y survivre ?

Ah. Mais du coup ça vient d’où, le parapente ?
Inspiré par Ycare ou non, l’américain David Barish est fréquemment considéré comme le précurseur de la discipline. Pilote d’essai de l’US Air Force et consultant pour la Nasa, l’homme n’est pas tout à fait un illuminé.
En 1964, il planche sur la création de parachutes pour permettre aux astronautes de poser sains et sauf, les sailwings. Ces tests l’entraînent en station de ski, où il a l’idée de dévaler des pentes en décuplant ses sauts
grâce à une voile simple et souple. Il invente ainsi le sloape soaring, discipline prototype du parapente.
Il pratique sur des tremplins de saut à ski avec Dan Poynter, créateur de parachutes lui aussi américain.
C’est pourtant un québécois, Domina Jalbert, qui finalisera le design adapté : un parachute double surface à caisson, qui gonfle littéralement en l’air : le parafoil. Sa version grand public, le paraplane, est vendu aux états unis dès les années 70.
En dix ans, elles s’imposeront aux parachutistes.
Entre temps, le suisse Andréas Kuhn et l’allemand Dieter Strassilla
auraient créent de petits ajustements nécessaires aux premiers vols courts. Le challenge, s’envoler depuis une pente et non en partant d’une chute libre, est relevé en 1978.
Les membres du paraclub d’Annemasse en Haute Savoie, se rendent ) Mieussy, au sommet du mont Perthuiset. Le Suisse ANdré Bohn s’élève, pose sur la pente, décide de tenter le coup. parachutiste de haut niveau, il court, gonfle sa voile, s’élève, survole la vallée et pose sur le terrain de football de la petite commune, espace dégagé, plat, et visible depuis le ciel.
Le français Jean-Claude Bétemps décolle à son tour.
Le parapente vient de devenir une réalité.
Les autres membres du club leur emboîtent le pas dans les jours suivants,
le paraclub d’Annemasse devient le premier club de parapente officiel du monde. Dès 1979, des stages sont proposés aux parachutistes les plus braves.
La Fédération française de Parachutisme passe le relai la Fédération française de Vol Libre, une autre discipline offre beaucoup
pour le développement du parapente : le deltaplane. En 1985, Laurent de Kalbermatten conçoit la Randonneuse, première voile de l’histoire purement dédiée au parapente.
En 1987, banco, les premiers championnats du monde ont lieu à Verbier, en Suisse.
Le parapente, utilisé au début comme un moyen pour les parachutistes
de s’entraîner à moindre frais, notamment aux atterrissages,
devient alors une discipline à part, avec ses propres structures et son propre matériel, qui progresse drastiquement.
Altimètres, variomètres, voiles non poreuses, suspentes rigides, parachute de secours, règles de priorité en vol, chaque année amène son lot d’innovation, adaptées à ou inventées pour la discipline.
L’homologation du matériel est prise en charge par le comité européen de Normalisation, ou CEN.
Le parapente est encore aujourd’hui classé dans les sports à risques. Pourtant, depuis les années 80, le taux d’accident mortel est descendu aux alentours de 0,033% par an, soit un accident mortel tous les 3077 vols environ.

Côté performance, le record d’Europe de distance a été établi par le Français Martin Molet : près de 414 kilomètres en ligne droite, de Rouen à Limoges en 2016. En aller retour, c’est la Slovénie, représentée par Aljaz Valic, qui règne, avec 260 kilomètres. Plus impressionnant encore, l’allemande Ewa Wisnierska a survécu à une ascension involontaire de près de 10 000 mètres, en 2007. Toutes ces performances légendaires sont racontées et commentées chaque année au cours de la Grand messe du parapente, fondée dès 1974 par les deltaplanistes de St hilaire du Touvet. La commune d’Isère accueille chaque année, à la fin du mois de septembre, les parapentistes du monde entier pour trois jours de festival, avec démonstrations, marché, concerts et autres performances acrobatiques.

En 46 édition, le nom de l’événement n’a pas changé, il est connu de tous les parapentistes du monde : il s’agit de la Coupe Icare.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *