Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Rockomondo

21:00 22:00

Current show

Rockomondo

21:00 22:00

Background

Le menteur et les féminicides : La revue de presse locale

Written by on 26 novembre 2019

“Le Menteur qui fragilise l’Europe” !

Aujourd’hui, Le Parisien titre sans concession sur Boris Johnson.

Le quotidien consacre un grand portrait en Une et sur deux pages à celui qui est le favori des élections législatives anticipée du 12 décembre prochain.

C’est à retrouver aujourd’hui donc dans le Parisien.

Dans la grande majorité de vos autres quotidiens de presse régionale, c’est bien sûr les mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes qui s’affichent en Une.

La Presse de la Manche titre donc “Violences conjugales : l’électrochoc ?”. Ce que l’on trouve dans une autre variante en Une de La Nouvelle République où l’on peut lire “Violence conjugale : un plan choc”.

Autre variation, cette fois-ci dans Paris-Normandie, “Un plan pour un électrochoc”. Des variations qui s’expliquent par la reprise d’une déclaration introductive du premier ministre.

Le quotidien qui retient et explique trente mesures annoncées hier par le gouvernement.

La Voix du Nord surenchéri en titrant “Violences conjugales. Quarante mesures pour que cela cesse”.

Le quotidien qui est pourtant dépassé par le Midi Libre, où l’on peut lire en Une : “Entendue, point d’interrogation. Cinquantes mesures contre les violences conjugales”.

Loin de la surenchère, Le Télégramme et l’Alsace choisissent tous deux de titres sur l’une des mesures phare de l’annonce : le levé du secret médical pour les cas repérés par les professionnels de santé.

L’Alsace revient donc sur cette première étape et plonge en immersion dans les formations des soignants. D’où le titre du quotidien aujourd’hui : “Professionnels de santé, repérer et alerter”.

Pourtant, le Télégramme, lui, revient plutôt sur la mesure, qui prend avec des pincettes comme l’indique son titre : “Féminicide, faut-il lever le secret médical ?” avant d’ajouter en sous-titre “Cette mesure fait débat”.

Quand bien même cette mesure serait-elle appliquée, la question qui reste, et qui s’affiche cette fois-ci en Une de Vaucluse Matin, qui titre “Des mesures suffisantes, point d’interrogation”.

Le choix iconographique dans la presse veut souvent dire beaucoup de chose, et au vu du point levé de la militante féministe qui s’affiche juste en dessous de la question, il est un peu évident que la réponse semble être… non.

Et ce n’était pas autre chose qui était dit dans la Presse de la Manche ou dans le Midi Libre, qui relevait tous deux que les associations locales de lutte contre ces violences regrettaient le manque de moyen accordés à ces mesures.

C’est ce que l’on retrouve aussi en Une du Courrier Picard, qui titre quant à lui, “A l’écoute des femmes victimes”.

Et le quotidien de sous-titrer, en résumant assez bien toutes les Unes précédentes : “Les mesures “électrochocs” du Grenelle des violences conjugales sont aussi jugée insuffisantes.”

Pour ne pas conclure sur une page aussi noire, on peut se tourner enfin vers L’Est Eclair, qui lui titre notre mot d’ordre : “Unis pour changer une triste réalité”.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *