Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Grèves, bouchons et TER : la revue de presse locale

Written by on 4 décembre 2019

“Tous dans la rue le 5 décembre !” Titre la Marseillaise.

Impossible ou presque d’y échapper aujourd’hui : la grève de demain fait la Une de 90% de vos quotidiens.

“Ca va coincer” prévient la Voix du Nord. “Ils veulent tout bloquer” complète Paris-Normandie. Libération Champagne se demande “La France en arrêt travail ?”

La France fait-elle vraiment davantage la grève que les autres pays ? Selon les dernières données de l’institut économique de la fondation Hans-Böckler, c’est en effet dans l’Hexagone que l’on dénombre le plus de journées de grève pour 1 000 employés dans l’OCDE, avec 118 jours en moyenne par an.

Les Danois arrivent en seconde position de ce classement avec une moyenne annuelle très similaire aux Français, soit 116 jours de grève pour 1 000 salariés. En Belgique et au Canada, le recours à la grève semble également répandu et l’on compte respectivement 88 et 74 jours de grève par an pour le même nombre de salariés.

En revanche, les actions syndicales sont beaucoup moins nombreuses dans les pays anglo-saxons et c’est la Suisse qui possède le ratio le plus faible avec seulement un jour de grève par an pour 1 000 employés.

Pour revenir sur un point plus local, c’est justement le sens de beaucoup des Unes de vos quotidiens aujourd’hui : vous prévenir de ce à quoi vous attendre demain dans votre région.

Même type de Une donc dans la Nouvelle République, la Nouvelle République des Pyrénées, Nord Eclair ou encore l’Alsace.

Dans le même sens, le Progrès demande “A quoi faut-il s’attendre ?” alors que le Courrier Picard, Presse Océan, où la Dépêche du Midi eux préfèrent vous répondre immédiatement : “Jeudi noir en prévision”.

L’Eclair Pyrénées revient sur les blocages qui auront lieu dans les écoles de Pau, tandis que l’Est Eclair prévient : “Jeudi noir sur les rails”.

Selon les prévisions c’est un train sur 10 qui devrait rouler en France demain.

Dans certaines régions cela s’annonce encore plus important : l’Est Républicain titre donc, très factuellement, “2,3% des trains jeudi en Lorraine.”

Sud-ouest, Vaucluse Matin et le Dauphiné Libéré se demandent donc “Comment s’organiser ?”

Si chacun de vos quotidiens va de son conseil, le Courrier de l’Ouest s’inscrit en faux et titre sur “la peur de la pénurie dans les stations service”. Les usagers de l’ouest français, voulant prévoir, se sont précipités sur l’essence, doublé du conflit depuis hier entre le BTP et le gouvernement, la pénurie n’était pas loin.

Finalement il n’y a que dans le Républicain Lorrain qu’on apprend une bonne nouvelle en Une : les travailleurs transfrontaliers vers le Luxembourg payerons moins cher leur abonnement de TER.

Décidément, tout le monde n’a pas les mêmes rails.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *