Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

Réforme des retraites et unification syndicale : La Revue de presse locale

Written by on 12 décembre 2019

“Réforme des retraites : le big bang” titre l’Est Eclair.

Vous en avez l’habitude maintenant, comme depuis deux semaines, une vaste majorité de vos quotidiens de presse locale revient sur la réforme des retraites.

Aujourd’hui est un peu particulier puisque, comme le titre Sud-Ouest, “Maintenant, on sait”, ou encore comme Ouest-France, “Retraites : les cartes sont sur la table”.

“Que faut-il retenir de ces annonces ?” se demande la Voix du Nord.

Comme le titre Le Courrier Picard, la plus grande annonce reste “La mise point”.
Une réforme qui va vers une retraite à point où la valeur du point serait fixé par les partenaires sociaux avec validation du parlement et indexée sur les salaires et non sur l’inflation

Mais aussi le passage des 42 régimes à un seul cadre “universel”, sauf pour les policiers et les militaires.
Et puis encore l’instauration d’un âge pivot en 2027, qui sera probablement fixé à 64 ans.

Voici “Ce qui va changer pour vous” comme le titre le Parisien. Ce que l’on retrouve sous diverses variations comme chez Le Dauphiné Libéré, ou encore la Dépêche du Midi.

Pourtant, si la Presse de la Manche titre “Le gouvernement ne bat pas en retraite”, Libération Champagne et Vosges Matin titrent tous deux : “Il n’a pas convaincu”.

C’est aussi d’ailleurs ce que titre un quotidien qui fête aujourd’hui ses cent soixante ans, bon anniversaire au Progrès !

Comme le Midi Libre, nombreux sont les quotidiens à dire que “Ca coince”. Le Télégramme, toujours adepte des bonnes questions en titre, demande donc “Pourquoi ça bloque”.

Pour une réponse simple, on peut se tourner vers la Provence, qui explique qu’il y a “Ceux qui respirent” et “Ceux qui enragent”.

Réponse probablement un peu trop simpliste, que le quotidien développe et explique dans ses pages bien entendu, mais une chose est totalement vraie : “Le bras de fer se durcit” comme le titre Paris-Normandie et “La colère ne bat pas en retraite” comme dans l’Indépendant.

L’Alsace titre ainsi “Philippe braque les syndicats”. Et c’est bien le plus grand mérite de l’annonce d’hier pour le moment :

Elle crée un “Front commun contre la réforme”, comme l’affiche l’Ardennais en Une, ou encore un “Front du refus”, cette fois-ci dans L’Union.

Et s’il est bien rare qu’une réforme fasse l’unité, celle-ci fait dire au Courrier de l’Ouest et au Maine Libre que c’est “Désormais l’unanimité syndicale”, contre elle bien entendue.

Enfin, pas tout à fait l’unanimité contre elle, comme le pointent conjointement le DNA et la Marseillaise.

Là où le premier quotidien laisse planer le doute et titre “Tous (ou presque) contre lui”.

La Marseillaise est un peu moins subtile et titre “Tous à dos” avec un petit astérix, un disclaimer comme le disent nos voisins britannique, petit astérix donc qui explique : “tous à dos, sauf le MEDEF”.

C’est donc à retrouver dans les pages de votre presse quotidienne régionale ce matin !


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *