Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

La revue de presse du Brexit de Benjamin Ringuet

Written by on 10 janvier 2020

Retour de Benjamin Ringuet avec son habituelle revue de presse du Brexit en ce vendredi.

Benjamin, de ce côté-ci de la Manche, on a comme l’impression que le feuilleton Brexit est en retrait depuis quelques semaines

Oui Eugène, depuis la victoire écrasante de Boris Johnson aux élections, l’actualité du Brexit, il faut l’avouer, est beaucoup moins frénétique.

La faute, en partie, à une presse britannique qui se désintéresse progressivement du divorce.

Faut-il s’en étonner après 3 ans de traitement quotidien de ce dossier ?

Probablement pas.

La journée de mercredi a d’ailleurs parfaitement illustré ce changement.

Le Premier ministre britannique recevait pour la première fois la nouvelle présidente de la commission européenne Ursula Von der Leyen.

Eux qui ont fréquenté la même école enfant, au sud de Bruxelles, rélève The Guardian.

Probablement le seul point de convergence entre ces deux personnages que tout oppose.

Pourtant ces différences ne les ont pas empêché selon le quotidien je cite :

«de vouloir mettre derrière eux toutes les piques envoyées au cours de ces 4 dernières années.»

En comparaison, poursuit The Guardian:

«Le premier dîner de Theresa May avec Jean Claude Juncker avait déboucher sur une déclaration en provenance de Bruxelles, qui accusait la Première ministre de vivre dans un univers parallèle».

Mais derrière les sourires de circonstance, il ne faut pas croire qu’Ursula Von Der Leyen n’inspire que de la confiance côté Britannique.

Bien au contraire.

The Daily Telegraph note déjà que son style tranche je cite

«L’ancienne ministre de la défense allemande n’est pas froide, loin de là, mais elle ne dégage pas la bonhomie de son prédécesseur» .

Le journal conservateur, pourtant parmi les premiers critiques de Jean-Claude Juncker, viendrait presque déjà le regretter.

Pendant ce dîner, Ursula Von Der Leyen a prévenu les Britanniques: plus leurs régulations s’éloigneront de celles du continent, plus la relation Europe-Royaume-Unie sera distendue.

Premier avertissement envoyé par la présidente de la commission.

Mercredi toujours, au cours d’un discours à la London Shcool of Economics dont le Daily Mail relaie les points les plus importants, Ursula Von Der Leyen a renchérit je cite

«Sans une extension de la période de transition après 2020, vous ne pouvez pas espérer d’accord sur chacun des aspects de notre future relation. Il faudra fixer des priorités».

Deuxième avertissement en vue des négociations.

Celui de trop pour The Sun.

Le tabloïd salue l’ambition de la présidente de la commission mais l’implore: «de ne pas tenter de passer outre les lignes rouges tracées par Boris Johnson.»

Le journal résume ainsi sèchement:

«La cheffe de l’Union européenne ne doit pas perdre son temps […] à tenter de maintenir le Royaume-Uni dans la même législation que les pays de l’Union européenne ou d’étendre la période de transition. Cela n’arrivera pas.»

Les tensions restent donc palpables.

Seule différence…elles ne font plus les gros titres;

En effet, aucune trace de cette rencontre en une des principaux journaux britanniques.

A la place, la famille royale.

Preuve qu’au Royaume-Uni, la vie reprend petit à son petit son cours ..


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *