Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Incredible Kids

20:00 21:00

Background

Résultats surprises en Irlande : l’édito de Viviane Gravey.

Written by on 10 février 2020

Ce samedi, journée chargée en Irlande – jour de tempête, jour de rugby et jour d’élections législatives. Et ce 8 Février 2020 va rester dans les annales politiques irlandaises, un tremblement de terre politique mettant à mal le duopole partisan qui a dominé la politique irlandaise depuis l’indépendance du pays il y a près d’un siècle.

Depuis 1927, soit Fianna Fáil, soit Fine Gael sont au pouvoir en Irlande, soit seuls, soit en coalition – et parfois en coalition entre eux. Mais samedi soir, ni Fine Gael (le parti du premier ministre, ou Taoiseach sortant, Leo Varadkar) ni Fianna Fáil, le parti de Micheal Martin, qui soutient le gouvernement minoritaire de Varadkar depuis 2016, ne sont arrivés en têtes. Non, Sinn Fein est arrivé en tête, avec un assourdissant 24% de premières préférences.

Ce résultat est historique, et ce pour au moins 4 raisons :

  • Première fois qu’un parti positionné à gauche arrive en tête en Irlande. Ces élections peuvent potentiellement ouvrir la voie à un premier gouvernement de gauche en Irlande en près de 100 ans.
  • Première fois qu’un parti mené par une femme arrive en tête – la faible féminisation de la vie politique irlandaise serait elle sur le point de changer ?
  • Première fois qu’un parti contestant des élections et en Irlande du Nord et en Irlande arrive en tête
  • Première fois qu’un parti ayant des liens historiques (et, selon certains) toujours actuels avec des terroristes (l’IRA) arrive en tête

Mais Sinn Fein a-t-il réellement gagné ces élections ?

Et non – ou plutôt, pas vraiment, c’est beaucoup plus compliqué que cela. Déjà, bien que l’élection ai eu lieu samedi, seuls 125 sièges sur 160 ont été déclarés. L’Irlande a un mode de scrutin très représentatif, mais long à compter – le scrutin à vote unique transférable. 

Chaque électeur note les candidats, en commençant par un 1 pour son premier choix et en descendant ensuite, aussi loin qu’il ou elle le souhaite. On peut ainsi noter 2,3, ou 8, 9 voir plus de candidats.  Le compte commence par la comptabilisation des premières préférences. C’est à ce compte-là que Sinn Fein est arrivé en tête. 

Chaque circonscription a un quota nécessaire de voix à obtenir afin d’être élu, et chaque circonscription a plusieurs élus – entre 3 et 5 députés. Si un candidat a assez de première préférence pour dépasser le quota, il est élu et son surplus de voix est redistribué – on regarde alors les deuxièmes préférences exprimées sur le bulletin et on recompte. Si aucun candidat n’est élu, le candidat avec le moins de première préférence est éliminé et ses voix sont re-réparties…. Ce qui explique pourquoi dans certaines circonscriptions nous sommes à 10 comptes et les députés ne sont toujours pas tous élus !

En quoi ce système explique le résultat en demi-teinte du Sinn Fein ?

Le Sinn Fein arrive en tete mais ne pourra pas former seul un gouvernement. Pourquoi ? Car ils n’ont pas proposé suffisamment de candidats. Ainsi, Fianna Fail et Fine Gael présentaient chacun plus de 80 candidats, Sinn Fein seulement 42. La majorité est à 81. Avec, à l’heure actuelle 37/42 d’élus, Sinn Fein à un résultat impressionnant – mais pas suffisant.

Pourquoi ce choix ? Le Sinn Fein a progressé samedi de près de 11% – et ce après de mauvaises élections européennes et municipales l’an dernier. Ils n’anticipaient pas faire aussi bien, si bien qu’ils ont préféré présenter un candidat et non pas deux dans de nombreuse circonscriptions – car deux candidats si les parts de voix sont faibles risquent de diviser le vote et de n’être élus ni l’un, ni l‘autre. Mais samedi dernier, ce choix prudent signifie que beaucoup d’électeurs ne pouvaient pas mettre Sinn Fein en premier et deuxième choix.

Le Sinn Fein est connu pour ses positions anti-Brexit et pro-unification irlandaise. Le Brexit était il un enjeu dans la campagne ?

Non – environ 1% des électeurs ont pris le Brexit en compte. C’est simple, les partis irlandais sont sur la même longueur d’onde sur ce sujet, il n’est donc pas sujet de campagne. Par contre, ils sont bien plus divisés sur les questions sociales. Le vote pour le Sinn Fein est avant tout un vote à gauche, contre le mal-logement (les loyers explosent en Irlande et les locataires ont très peu de droits) et les problèmes du système de santé.

Enfin, ce n’est pas non plus un plébiscite pour réunifier l’Irlande. Mais en 2020, pour la première fois de son existence, le Sinn Fein est en passe d’être au gouvernement et en Irlande et en Irlande du Nord. A n’en pas douter, le parti souhaitera lancer les préparations pour une possible réunifications dès que possible.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *