Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

Des nationalistes en tête en Irlande : La revue de presse européenne

Written by on 11 février 2020

La presse européenne part en Irlande aujourd’hui.

Le parti nationaliste de gauche Sinn Féin est arrivé en tête des législatives irlandaises, avec 24,5 pour cent des voix.

En raison du système électoral, il n’est pas certain toutefois que le Sinn Féin soit également le premier parti au Parlement.

Les éditorialistes se demandent pourquoi les jeunes, notamment, ont plébiscité un parti considéré comme le bras politique de l’organisation paramilitaire IRA.

En Italie, on juge que le Sinn Féin doit avant tout son succès à sa cheffe de file, estime La Repubblica :

“Mary Lou McDonald, 50 ans, mariée, deux enfants, est la première présidente du parti – jadis le visage politique de l’IRA – à ne pas avoir fait partie des terroristes républicains et à être la seule véritable protagoniste féminine de la politique irlandaise.

Beaucoup au sein du Sinn Féin pensaient qu’elle n’était pas à la hauteur de son prédécesseur, le controversé Gerry Adams, qui lui a laissé le champ libre en 2018.

Et pourtant.

Comme elle l’annonçait quand elle a pris ses fonctions il y a deux ans : ‘Je ne suis pas arrivée jusque-là pour utiliser les chaussures de Gerry.

J’ai apporté les miennes !’ Elle avait raison. La voilà qui proclame au monde entier qu”une Irlande nouvelle est née samedi’.”

Pour l’Espagne, la hausse des inégalités a amené les Irlandais à tirer un trait sur le bipartisme, juge La Vanguardia :

“La raison de fond, c’est le mécontentement de vastes pans de la société, notamment des jeunes, quant à l’évolution du pays.

Il y a désormais un fossé entre les élites qui se sont enrichies avec la mondialisation et ceux qui voient leur niveau de vie s’effondrer.

En soi, tout cela n’a rien de nouveau en Europe.

Mais l’Irlande est probablement le pays de l’UE où ces contradictions sont les plus flagrantes et les plus extrêmes.

L’économie tourne bien, mais les citoyens se sentent exclus de cet accroissement supposé de la prospérité.”

Enfin, directement dans le pays, The Irish Independent reproche aux jeunes électeurs du Sinn Féin une indignation à géométrie variable :

“Alors qu’ils sont fiers de s’indigner des horreurs commises par l’Eglise catholique, les jeunes se montrent indifférents, au mieux, hostiles, au pire, à la nécessaire compassion qu’il convient de témoigner aux victimes des crimes du Sinn Féin et de sa milice.

Les jeunes ont fait le choix de pardonner les républicains plutôt que les ecclésiastiques ; or cette hypocrisie ne pourra que leur être reprochée, et la promesse du Sinn Féin de croiser le fer avec ‘les riches’ ne saurait être un prétexte suffisant”


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *