Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Background

Nantes : L’avenir des espaces verts dans la deuxième ville la plus verte de France

Written by on 3 mars 2020

Bonjour à toutes et à tous. La ville de Nantes a été récemment déclaré la deuxième ville la plus verte en France, derrière Angers. Pour en discuter, nous recevons aujourd’hui, Thomas Quéro, directeur des parcs et des jardins à Nantes. Alors, Monsieur Quéro, Nantes. La deuxième ville la plus verte en France. Vous attribuez quoi à ce succès ?  

“C’est la deuxième fois consécutive depuis 2017 – on est déjà sur une confirmation de quelque part de statut de ville verte. C’est le critère de l’investissement. Aujourd’hui, on a investi 41 million d’euros par an.”

Nantes est heureux d’avoir une population nombreuse sous 25 ans. Ce sont ces gens qui sont la clé pour cette lutte contre le changement climatique ? 

“Il faut travailler avec la population pour sensibiliser aux gens et changer leur comportement. On peut agir sur des orientations sur le monde économique.”

Que voyez-vous dans l’avenir de Nantes ? Par exemple, savez-vous s’il y a des plans pour réduire les logements au centre-ville par exemple et augmenter les parcs et les jardins ? 

“Il faut continuer à offrir la possibilité de se loger a Nantes. Si non, les gens vont aller plus loin – l’étalement urbain. Ça va conduire aux gens qui font des distances importantes en voiture. Un objectif de réduire de moitié la consommation d’espaces naturels, donc l’idée c’est d’avoir une ville ou il y a toujours les logements mais avec des outils pour préserver les espaces verts.”

Le critère pour déclarer Nantes comme la deuxième ville la plus verte en France, c’était le patrimoine végétal important, et le volontarisme politique fort. Entre les deux, pour vous lequel était le plus notable à Nantes ?

“La configuration de la ville, c’est les préservations qui sont faites depuis longtemps. On doit continuer à ouvrir de nouveaux espaces verts.”

Alors si je peux mentionner le changement dans les cantines scolaires, par exemple l’introduction de plus de repas végétariens et monter en puissance du bio, qu’en pensez-vous ?

“On a travaillé sur développer la présence du bio dans les cantines des 114 écoles nantaises. Souvent les producteurs de bio n’ont pas forcément la grosse capacité de bio. On devait garder les tarifs très bas, très accessibles pour que l’ensemble des enfants nantais, quelque soit leur situation sociale, puissent continuer a manger a la cantine.”

C’était Anger qui était declare la ville la plus verte en France. Avez-vous aperçu quelques grosses distinctions entre Angers et Nantes ?     

“Au niveau du patrimoine. La ratio du patrimoine vert et le nombre d’habitants. On essaie de suivre derrière. Il y a des réseaux qu’il faut faire travailler pour voir qui a des idées.”

Et la même question dans un contexte d’Europe – vous remarquez quelques villes modèles européennes à suivre qui ont des idées soutenables qu’on pourrait introduire à Nantes ?                    

“À Liverpool, il y avait sur la mode de gestion des jardins et des choses assez innovantes parce qu’il y avait une très très grande place de la population dans l’entretien et l’organisation des jardins. Au niveau d’Europe il y a un autre projet d’étoiles verts qui consiste en mettre au liaison les parcs, les jardins et les cordeaux de la métropole, et on s’inspirait de Boston.” 

Jusqu’à quel point croyez-vous que les réseaux sociaux, les gens célèbres sont importants pour diffuser ce message de combat et de solidarité pour une cause ? 

“On a besoin de toutes les influences et exemples, notamment on peut penser a Greta Thunberg.”

On n’a pas mentionne encore le vélo. Nantes est une ville petite, si on a un vélo on peut aller partout. Il y a des plans pour continuer à l’encourager de plus ? 

“On a construit un plan vélo 2015-2020 et il y aura forcément un plan vélo 2020-2026. On a été élu la deuxième ville la plus cyclable de France il y a huit jours. On est dans la fin d’un mandat dans la préparation d’un chemin directement cyclable.”

Très bien, on va s’arrêter là maintenant Monsieur Quéro pour votre analyse et pour avoir été avec nous aujourd’hui. Restez avec Euradio pour la suite du Nantes Europe Express. 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *