Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

LES EXTRAS

17:00 20:00

Background

Tous les chemins mènent en Italie : La chronique de Marylisa Alemi

Written by on 10 mars 2020

Comme tous mardis, retrouvez votre chronique : Tous les chemins mènent en Italie.

Nous sommes comme tous les mardis en compagnie de Marylisa qui aujourd’hui va nous faire le point sur l’Europe du vin. D’après des chiffres compilés par Vin & Société, l’Europe est le premier producteur et premier exportateur de vin au monde !

C’est bien ça Flora, 61% des volumes de vin produits dans le monde viennent de l’Union Européenne, qui est aussi le premier exportateur en valeur – les États-Unis sont le premier marché d’exportation des vins européens, en volume comme en valeur. Les produits viticoles constituent aussi le premier secteur agricole en valeur dans l’Union Européenne.Côté consommation, les Européens représentent 63% de la consommation mondiale de vin : les deux-tiers des vins produits en Europe sont consommés par des Européens. 118 millions d’hectolitres de vin ont été consommés par les Européens en 2018.Côté surface viticole, la vigne couvre 3,2 millions d’hectares en Europe, ce qui correspond à 43% du vignoble mondial en surface et à 12 fois la superficie du Luxembourg !Trois pays, la France, l’Italie et l’Espagne concentrent à eux seuls 83% de production de vin européen et 75% de la surface européenne de vigne. On recense plus de 3000 produits à indication géographique en Europe, L’Italie est en tête au niveau de la production, suivie donc de la France et de l’Espagne.

D’accord, effectivement nous sommes bien placés au niveau international dans ce domaine ! Et pour ce qui est de la compétition entre l’Italie et la France à ce sujet, on en est où ?

Alors on va commencer par quelques chiffres. Le Food Industry Monitor dit que, avec une production de 50,1 millions d’hectolitres, l’Italie en exporte 20,6. La France, elle, produit 43,5 millions d’hectolitres, donc un peu moins que l’Italie et elle en exporte 14 millions. L’Italie semblerait donc gagner mais si on regarde de près, la différence du prix moyen par litre de vin est de 2,7 euros en Italie et de 5,8 euros en France. Le résultat final est donc que l’exportation du vin français vaut 8,2 milliards contre les 5,6 milliards de celui italien. Mais pourquoi cette différence ? Carmine Garzia, coordinateur du Food Industry Monitor, explique que la différence n’est pas dans la quantité de vin produit mais plutôt dans la capacité qu’ont les français de vendre leurs produits.Les italiens ont aussi apparemment beaucoup à apprendre pour ce qui est de la capacité de rémunérer la qualité de leurs produits et le poids spécifique de leurs filières. Ensuite, l’Italie insiste plutôt sur la quantité, alors que la France travaille sur une classification beaucoup plus méticuleuse d’un produit de qualité. Disons que l’Italie du vin a beaucoup de joueurs gagnants mais elle ne fait pas assez de travail d’équipe par rapport à la France.  Un exemple typique est celui du prix à l’exportation. Dans le cas de l’Italie, ce sont les importateurs qui décident le prix auquel acheter. En France, au contraire, ce sont les producteurs qui établissent les prix en amont. 

C’est une belle compétition toute européenne ! Et quels sont les vins italiens le plus consommés en Europe sinon ?

Alors il y en a plusieurs et le premier est le Brunello di Montalcino, un vin rouge de la Toscane. En deuxième position nous trouvons également un vin rouge toscan, le Bolgheri Campo Al Mare. Ensuite il y a un vin blanc, la Passerina, qui vient des Marches. Un vin  pétillant venant de la Lombardie se place en quatrième position, le Brut Magnum Bellavista. En cinquième position, pour conclure, nous trouvons un vin rouge du Frioul-Vénétie julienne, le Tiare Blu Livon. 

Merci Marylisa


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *