Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

15:00 16:00

Background

Un Service national universel de séduction

Written by on 26 mars 2020

Opération séduction pour le Service national universel – SNU. Une vidéo épique, une communication bien rodée, des volontaires à l’écoute et des secondes très attentifs. Tout semblait être réuni pour faire honneur au projet présenté au lycée Nicolas Appert d’Orvault (de Nantes, NDLR). Magaly Cloâtre, proviseure adjointe, nous explique l’objectif de ce programme : “Le SNU, c’est permettre à une génération de 15-16 ans de se retrouver, pendant un minimum de deux semaines, pour un esprit de cohésion et d’explication sur les valeurs de la République. Mais aussi pour avoir des ateliers de sensibilisation. Et la deuxième phase, c’est une mission d’intérêt général pendant laquelle le volontaire du SNU s’engage, sur un an, à faire soit quatorze jours, soit 84 heures réparties dans l’année.

Le projet semble avoir globalement convaincu. Nous avons interrogé, à chaud, les lycéens visés par cette conférence : “Je trouve que c’est hyper enrichissant, toutes les activités qui sont proposées : de la cohésion, des premiers secours, des aides pour le code de la route, des débats. Le SNU, il a l’avantage de faire beaucoup de choses, en petite quantité. / Pour moi, c’est une sorte de colonie, sans vouloir être vexant.

Un dispositif qui reste très critiqué par l’opposition gouvernementale, y voyant un retour simplifié au service militaire de jadis. Bien briefés, les anciens volontaires de la première session défendent bec et ongles le SNU : “Quand on y est allé, en fait, on s’est surtout aperçu qu’il y avait principalement l’uniforme, la levée du drapeau et le réveil tôt qui se rapprochaient du côté militaire. Mais après, ce n’était pas vraiment militaire ; c’est surtout pour la cohésion. On est tous en uniforme, donc il n’y a pas de différence sociale. / Je ne juge pas que ce soit un retour en arrière, en tant que volontaire, parce que l’on a fait vraiment des activités très différentes, qui nous font évoluer sur le plan moral, psychique et physique.

Pourtant à première vue, beaucoup d’aspects sont similaires : élèves répartis en compagnie et en maisonnées, levée des couleurs et ​Marseillaise chaque matin, uniforme et omniprésence des personnels de l’armée. Pour l’instant au stade expérimental, le programme devrait devenir à terme obligatoire, pour tous les adolescents de 15 à 16 ans. D’ailleurs dans huit pays européens comme la Finlande, la Lituanie et la Grèce, le service militaire obligatoire est toujours une réalité.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *