Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Infox sur le Covid-19, une arme sino-russe

Written by on 3 avril 2020

Les campagnes de désinformation sur le coronavirus se sont multipliées dans le monde et notamment dans l’espace européen. La Russie et la Chine profitent de la crise sanitaire mondiale pour propager des infox, dans le but de déstabiliser les institutions européennes et les systèmes de santé nationaux. Mais d’où vient ce constat ?

C’est le résultat d’un rapport publié par East Stratcom au sein du Service européen pour l’action extérieure. Ce groupe de travail a été créé par l’Union européenne en 2015, dans le but de suivre et de démystifier les campagnes de désinformation menées par la Russie.

Les sources pro-Kremlin soutiennent que l’UE échoue dans la lutte contre le virus, et annoncent déjà l’effondrement de l’Union européenne. Par exemple, l’information que l’Italie et l’Allemagne partiront prochainement de l’UE est fortement partagée. 

L’autre récit raconté dans ces “fakes news” : l’Union ne tiendrait plus à ses valeurs principales. Par exemple, le message catastrophique de l’effondrement imminent de l’UE circule en Ukraine et supporte la vision d’un État en faillite, abandonné par ses alliés européens. 

Ensuite, c’est l’assistance humanitaire envoyée en Italie par la Russie et la Chine, qui est souvent instrumentalisée pour soutenir à la fois de la solidarité de ces pays, mais aussi pour souligner une certaine inaction de l’UE.

Sur les réseaux sociaux, des messages et des vidéos sont partagés, mettant en scène des Italiens descendant le drapeau de l’UE, en le remplaçant par celui de la Russie. 

Les messages ciblés sur l’audience russe souligne le succès du gouvernement dans la lutte contre le coronavirus. À la différence de l’Europe qui aurait selon certains médias, créée le virus, avec l’aide de ses amis occidentaux. 

Les informations diffusées dans les médias orientés vers l’audience internationale, se consacrent aux conspirations sur les élites globales, qui profitent de la crise.

Certains réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, où la majorité des infox sont partagées, ont déjà annoncé une coopération pour empêcher la propagation de la désinformation sur le Covid-19.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *