Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

L’AfterWork

17:00 19:00

Background

Une permanence téléphonique pour les personnes en difficulté

Written by on 8 avril 2020

Début mars, l’Espagne a été frappé par un drame qui aurait presque pu passer inaperçu : une mère de 35 ans et ses deux enfants sont morts sous les coups du compagnon. La plupart des centres d’urgence d’Europe notent une baisse des appels à l’aide. Un signe très inquiétant quant à la violence domestique en période de confinement.

La première alerte est venue de Chine : l’association des droits de la femme Weiping a estimé que les violences domestiques avaient triplé pendant le confinement. « Pour beaucoup, la maison n’est déjà pas un lieu sûr », a indiqué la fédération allemande des centres d’appels d’urgence pour les femmes, dès le début des mesures.

Plusieurs associations lyonnaises sont vigilantes sur cette question notamment Stellis, qui a mis en place une permanence téléphonique. Elle s’adresse aux victimes de violences mais aussi à toute personne en difficulté comme l’explique la présidente de l’association, Christelle Moulinié.

Il y a pas mal de personnes qui nous contactaient en mettant en avant une forme de détresse. Les deux écoutantes sont deux psychologues, dont une a une spécialité en addictologie et l’autre plutôt en trauma. Elles s’adressent aux femmes en général.

Il y a des problématiques liées directement au covid comme les gens malades, les gens qui ont du mal à gérer le deuil d’un proche qu’ils ne peuvent pas complètement accompagner. Quand on est complètement confiné, les problématiques de violence sont exacerbées. C’est plus compliqué de protéger les enfants. Quand ils sont la journée à l’école ça leur fait un sas, ils sont moins exposés, alors quand ils sont en permanence dans le couple en conflit, ça les expose plus.”

La permanence téléphonique est ouverte le mardi de 9h30 à 11h30 et le vendredi de 20h à 22h au 07 71 58 48 87. Pour les plus précaire, il est possible d’envoyer un SMS afin d’être rappelé.

A l’heure des dépenses massives pour l’économie et la santé, Béatrice Fresko-Rolfo, rapporteur générale sur les violences faites aux femmes auprès du conseil de l’Europe a rappelé « la nécessité [pour les gouvernements] de garantir l’égalité et les droits humains fondamentaux. En Italie, les victimes sont actuellement exemptées de formalités pour être mises à l’abri.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *