Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Les mensuelles

13:00 14:00

Background

Châteauroux : un tarmac plus européen que jamais

Written by on 9 avril 2020

Alors que le coronavirus réduit drastiquement le trafic aérien, compagnies et aéroports doivent s’adapter. Didier Lefresne, directeur de l’aéroport de Châteauroux, revient sur le gardiennage spécial de certains avions britanniques : “British Airways possède douze A380 et nous a sollicité pour onze. Donc évidemment, on a accepté d’accueillir ces machines. Cela a représenté plus d’un mois de négociation, puisque l’on était en concurrence avec un aéroport britannique. Et cela s’est dénoué le 26 mars dernier, par une dernière remise commerciale que l’aéroport britannique a refusé et que l’on a accepté.

Au delà de l’aspect économique, pourquoi l’entreprise a-t-elle choisi le Berry, en Centre-Val de Loire, alors que son hub est à London-Heathrow ? : “On était déjà connu de la compagnie aérienne British Airways. Quand elle a eu son premier Airbus A380, en 2013, ses pilotes sont venus s’entraîner chez nous, plusieurs jours d’affilée. Et on a entretenu des liens réguliers avec cette compagnie, qui, de temps en temps, venait s’entraîner encore.

Mais ce n’est pas la seule structure aéronautique à avoir fait ce choix. D’autant plus que les 25 hectares de parking de l’aéroport sont presque encore tous libres : “On a décidé de dédier un taxiway pour le stockage de ces A380 de British Airways. On a d’autres compagnies qui stockent leurs avions chez nous. Alors soit vraiment du stockage lié au coronavirus, soit du stockage habituel : notamment dans le cadre de certaines compagnies, qui opèrent des vols de passagers, saisonniers et estivaux.

Est-ce finalement un moyen pour l’aéroport de faire face à d’éventuelles difficultés financières dues au Covid-19 ? : “On a la chance de ne pas rencontrer trop de problèmes de ce côté-là, malgré la crise. Mais il est évident que notre activité a quand même diminué de façon conséquente, notamment en terme d’entraînement. On était l’un des principaux terrains, en France, pour l’entraînement des grosses compagnies aériennes, et là… Étant donné que ces compagnies sont obligées de maintenir leurs avions au sol, il n’y a pas d’entraînement. Malgré tout, on a quand même un peu d’entraînement militaire et un peu d’entraînement de compagnies étrangères – notamment de KLM – qui viennent de temps en temps.

Enfin, si certains affirment que les pistes d’atterrissage castelroussines sont les plus longues d’Europe, monsieur Lefresne met les choses au clair. : “Il y a beaucoup de fantasme autour de cet aéroport. Il est vrai que l’aéroport Marcel Dassault, l’aéroport de Châteauroux, était la plus grosse base logistique d’Europe à l’époque des Américains (entre 1951 et 1967, NDLR). Et donc je pense que ce fantasme vient de là.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *