Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

Climat : le GIEC continue son travail

Written by on 10 avril 2020

Comment travaille le monde de la recherche climatique en ces temps de confinement ? C’est la question à laquelle le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat, le GIEC, essaye de répondre depuis plusieurs semaines. Actuellement en relecture, son nouveau rapport sur l’évaluation des connaissances sur le réchauffement climatique se retrouve perturbé. Valérie Masson-Delmotte, physicienne, climatologue et co-présidente du groupe base physique du GIEC nous explique les difficultés auxquelles le groupe se retrouve confronté.

“La relecture des rapports se fait dans des conditions difficiles. On a des personnes qui ont des conditions d’accès à internet très mauvaises depuis leur domicile. Par ailleurs, on a des chercheurs qui sont aussi des enseignants en université et qui passent énormément de temps à remplacer des cours dans les universités par des cours en ligne qui demandent beaucoup de préparation. On a également des jeunes chercheurs partout dans le monde, qui se trouvent dans des conditions très difficiles. Ils sont inquiets parce que souvent ils sont précaires, ils ont des contrats courts pour faire une thèse ou un post-doctorat. Ils n’ont plus accès aux laboratoires. Ils sont inquiets par rapport à la possibilité de continuer à faire de la recherche. On en a aussi qui sont malades ou qui ont des proches malades. Et d’autres qui essayent aussi d’aider dans leur communauté de vie.”

Une publication qui devrait donc prendre plusieurs mois de retard. Mais alors que de nombreux scientifiques travaillent sur le rapport entre écologie et Covid-19, cet pandémie viendra-t-elle ajouter des lignes à ce nouveau rapport ?

“Nous avons trois angles de réflexion importants. Le premier c’est de ne pas ajouter un stress supplémentaire à la communauté scientifique. Le deuxième c’est de mettre l’accent sur la qualité de nos évaluations. Et puis le troisième c’est d’être pertinent. Si on se place à la date où notre rapport sera terminé, bien sûr il y aura des questions importantes sur la sortie de crise, sur la relance de l’activité économique. Sur la manière dont les enjeux de la préservation de la biodiversité et des écosystèmes, les enjeux de santé humaine et ceux pour limiter le changement climatique, pourront être abordés. Donc je pense que cela pourra être pris en compte dans la mesure où on aura des publications pertinentes issues de la communauté scientifique.”

Un rapport sur les enjeux climatiques qui devra rapidement être pris en compte, alors qu’une bonne partie de la population mondiale essaye déjà d’envisager et de construire l’après Covid-19.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *