Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

En cadence

20:00 21:00

Background

Le “Belarus Free Theatre” : un pionnier de l’art virtuel

Written by on 14 avril 2020

Le Belarus Free Theatre est en Europe le seul théâtre interdit par son gouvernement pour des raisons politiques. Depuis 2011 Natalia Kaliada, co-fondatrice du groupe, est une réfugié politique au Royaume-Uni. De leur maison à Londres, elle et son mari Nicolai Khalezin dirigent leur troupe de 12 acteurs à Minsk, sur des plateformes comme Zoom. En ayant été forcée de travailler à distance pendant une décennie, nous avons demandé à Natalia de nous parler de ce qu’elle considère comme les défis et les avantages de la création artistique virtuelle.

La présence physique avec les acteurs, ça c’est la principale perte émotionnelle. Nous sommes des êtres humains et ce que nous pouvons observer maintenant, c’est que tant de gens ont du mal à s’isoler, car il n’y a pas de présence physique. 

Dans notre cas, même si nous avons déjà compris comment atteindre des performances de haut niveau en travaillant sur de longues distances, parfois on veut vraiment juste faire un câlin à l’acteur et dire “quel bon taff”. 

Ou parfois, vous avez juste besoin de dire: “Les gars, ça, vous le faites mal!”. Je ne pense pas qu’ils comprennent vraiment quand vous le dites en ligne. Parfois, des acteurs qui ne veulent pas entendre nos critiques diront “Oh, désolé, nous perdons le signal Internet, nous vous rappellerons plus tard”. Et nous ne savons pas s’ils ont perdu la connexion ou s’ils ne veulent tout simplement pas entendre nos commentaires lorsque nous leur disons de travailler plus! Nous essayons de trouver ces moments drôles, sinon c’est très difficile. 

Le Belarus Free Theatre à Minsk en 2011

C’est un engagement majeur, pour l’équipe et pour nos acteurs. Actuellement, nous commençons un nouveau processus très intéressant pour nous. Nous devions commencer les répétitions pour un nouveau spectacle à Minsk, dirigé par l’un de nos jeunes réalisateurs là-bas qui fait partie de notre équipe depuis 15 ans. 

Malheureusement, cela ne peut plus se poursuivre parce que nous avons dit à nos acteurs de s’isoler, au moment même où le Royaume-Uni a commencé le confinement. En Biélorussie, Alexandre Loukachenko, qui dirige le pays comme dictateur depuis 25 ans, nie toute idée de coronavirus. Mais nous ne suivons bien sûr jamais ce que disent les responsables.

Donc pour que nos acteurs et notre public soient en sécurité, la compagnie travaille actuellement en ligne. Ce sera la première fois que le spectacle est dirigé, non pas avec les acteurs tous au même endroit, et Nicolai et moi en train de leur parler en ligne, mais avec tout le monde qui communique sur des ordinateurs. Au tout début du mois de mai, le spectacle sera présenté depuis leurs appartements. C’est vraiment beau parce que le réalisateur construit la pièce en superposant chaque acteur dans le cadre de son écran d’ordinateur portable. 

Même pour nous, c’est une nouvelle étape, mais nous y sommes allés très rapidement car nous existons en ligne depuis de nombreuses années . Même les spectacles physiques, lorsque nous commençons, nous disons qu’en raison de ressources humaines et techniques limitées, quelque chose pourrait mal tourner, et que nous pourrions démarrer le spectacle, mais restez avec nous. Je ne pense donc pas que ce sera différent cette fois. Si quelque chose ne va pas, nous allons simplement parler au public en utilisant le «chat» pour dire que nous travaillons sur le problème technique et que nous reviendrons bientôt vers eux.

On a demandé à Natalia quel serait son conseil pour quelqu’un qui souhaite créer du théâtre pendant le confinement:

Tout d’abord, il n’y a rien de bien ou de mal. Il faut juste continuer à créer et comprendre que si vous ne le faites pas, personne ne viendra vous aider. Il faut commencer et terminer, même si c’est juste de l’expérimentation. Et croyez en un rêve, que tout est vraiment possible. Même lorsque vous vivez sous la dictature, dans la clandestinité, lorsque vos amis peuvent être kidnappés et tués, les membres de votre famille peuvent être arrêtés, tout est possible si vous croyez que vous voulez le faire.

Nicolai Khalezin joue dans “Generation Jeans”

Ce moment de confinement, ce n’est pas comme les situations horribles auxquelles les gens sont confrontés dans les sociétés dictatoriales, quand ils sont enfermés politiquement. Alors, créez et assurez-vous d’avoir une excellente connexion Internet!

C’est un moment majeur pour l’humanité, il faut que nous restions connectés. Les humains trouveront toujours des moyens. Si une route est fermée, nous trouverons simplement un autre moyen de rester ensemble.

Natalia Kaliada est co-directrice du groupe Biélorusse, le Belarus Free Theatre

En plus de présenter son nouveau spectacle en ligne début mai, chaque week-end, pendant les trois prochains mois, le théâtre sortira de nouvelles pièces de ses archives, disponibles gratuitement sur leur chaîne youtube. L’initiative fait partie de leur campagne #LoveOverVirus.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *