Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Apprendre l’argent aux enfants : l’édito de Marc Tempelman

Written by on 13 mai 2020

Nous accueillons Marc Tempelman, un des co-fondateurs de la FinTech Cashbee, qui vous aide à épargner plus et mieux, via son application d’épargne simple et sécurisée. Nous discutons toutes les semaines de finance. Bonjour Marc, de quoi allons-nous parler aujourd’hui ?

Comment peut-on expliquer la valeur de l’argent à notre progéniture ? Savoir gérer son argent en confiance est très utile, voire indispensable, mais la gestion budgétaire, et les concepts financiers ne font pas (encore) partie de l’éducation générale à l’école. C’est donc une responsabilité qui incombe surtout aux parents. Je pensais donc, qu’il pouvait être pertinent de discuter de quand et comment on peut expliquer la valeur de l’argent à notre enfant.

Pourquoi avoir choisi ce thème de l’éducation financière des enfants ?

Le sujet m’est venu quand j’ai vu les résultats d’un bref questionnaire, soumis à un large échantillon d’adultes britaniques. Le journal The Guardian leur avait posé la question suivante : le prix d’une écharpe a été réduit de 10% et est affiché à 11 livres 70 pence. Quel était son prix avant la démarque ? A ma grande surprise, plus de 50% des personnes interrogées avaient du mal à répondre, et ça, alors qu’ils avaient accès à leur smartphone. Dans le monde incertain d’aujourd’hui, qui ne voudrait pas maîtriser les principaux concepts financiers et avoir quelques bons réflexes pour la gestion de son épargne ? Être confiant en matière d’argent et savoir mettre de côté, constituent tout simplement des atouts à vie. 

Et, comme pour apprendre à faire du vélo ou nager, c’est tellement plus facile de prendre les bons réflexes quand on est jeune. 

Alors, pour les parents qui nous écoutent, quels sont les outils à notre disposition pour éduquer nos enfants en matière d’argent et d’épargne ?

Il y a évidemment l’argent de poche. Cinquante centimes ou cinq euros par semaine, la somme importe peu finalement, mais c’est un excellent moyen pour apprendre aux enfants à budgétiser et commencer à prendre des décisions financières. Cela peut se faire de façon digitale d’ailleurs, via certaines applications dédiées, comme PixPay ou Xaalys, qui permettent aux parents de rester en contrôle et surveiller les dépenses de leur progéniture. La clé étant de les faire réfléchir sur les 4 piliers de l’argent : le gagner, le dépenser, le mettre de côté et en faire don.

À partir d’un certain âge, on peut apprendre à son enfant que l’argent se mérite, et vient en contrepartie d’un effort. “L’argent ne pousse pas aux arbres” et “je ne suis pas Crésus” sont des expressions auxquelles nous pouvons ainsi donner du sens. Pour les plus jeunes, certaines tâches ménagères comme laver la voiture ou tondre le gazon peuvent devenir des sources de revenus. Pour les adolescents, pensez aux baby-sittings, donner des cours, ou les jobs d’été.

Oui, je reconnais là des solutions assez classiques. Pouvons-nous aller plus loin ?

Oui bien sûr. Prenez par exemple un peu de temps pour parcourir ensemble le relevé bancaire du Livret Jeune que les grands-parents ont eu la bonne idée d’ouvrir. Savent-ils faire la différence entre les débits et les crédits ? Combien ont-ils reçu d’intérêts depuis l’ouverture du compte ? À quel taux ? Comprendre que l’argent peut travailler et “faire des petits” constitue un enseignement important.

Impliquez vos enfants dans le budget familial. Car construire un budget encourage les enfants – et les adultes d’ailleurs – à regarder de près leurs dépenses. Cela peut commencer par leur faire faire quelques petites courses et s’assurer que “le compte soit bon” après l’achat de la baguette à la boulangerie. Au supermarché, expliquez-leur la différence entre le prix affiché et le prix au kilo. Rendez la budgétisation plus personnelle en les mettant au défi de trouver un abonnement internet ou de téléphonie mobile moins coûteux, quitte à partager une partie des bénéfices. 

L’idée est donc bien de les familiariser avec l’épargne ? 

Absolument. La recherche scientifique a démontré que nous prenons nos habitudes financières à l’âge de 7 ans ! Il faut donc apprendre à un très jeune âge comment résister à la tentation d’achat et à la gratification instantanée. Ne pas acheter le énième jeans aujourd’hui, pour pouvoir s’offrir l’iPad de ses rêves plus tard, est un atout indéniable. 

Pour aider vos enfants à y parvenir, vous pouvez leur promettre un bonus s’ils atteignent un certain montant d’épargne. D’autres proposent de doubler tout montant que l’enfant choisi de mettre de côté. Tout cela avec le même objectif : démontrer qu’il y a des bénéfices tangibles associés à l’effort d’épargne. 

Dernière astuce : forcez vos enfants à patienter quelques jours avant de procéder à l’achat d’un objet désiré. Car bon nombre d’acquisitions nous paraissent moins indispensables quand nous prenons le temps d’y réfléchir quelques jours. 

Un dernier conseil à partager ?

Ne sous estimez pas l’impact que peuvent avoir vos habitudes en matière d’argent – bonnes ou mauvaises ! Leur montrer les efforts que vous faites pour mettre de côté pour financer les vacances d’été, contribue à créer une culture de l’épargne à la maison. Leur expliquer comment votre Livret A fonctionne, et combien vos découverts vous coûtent, les sensibilise à deux concepts financiers fondamentaux que sont les intérêts composés et les frais bancaires. S’ils comprennent le pouvoir du premier et le danger du second, la bataille est gagnée à moitié ! En conclusion, l’argent ne doit pas être un sujet tabou. La clé est d’en parler sans que cela ne devienne fastidieux. Le transfert de Ronaldo à la Juve, le prix d’un menu Big Mac ou encore les raisons pour lesquelles les masques sanitaires sont notamment produits en Chine sont autant d’opportunités pour parler d’argent, de façon naturelle, et engageante.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *