Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme local

16:00 17:00

Background

D’où ça vient le savon ?

Written by on 18 mai 2020

C’est un produit aussi courant que pratique comme il y en a peu. On l’utilise tous les jours, du jour de sa naissance aux dernières années de la vie. Encore plus en ces temps de crise sanitaire. Le savon ! Aujourd’hui, il est considéré comme la base de l’hygiène et de la bonne santé, mais ce ne fut pas toujours le cas. Alors explorons le lointain passé pour découvrir, d’où ça vient, le savon?

D’après les historiens, le savon, ou bien un produit qui rassemblait au savon, est apparu il y a plus de 4 500 ans. Bien sûr, il n’était pas composé des mêmes ingrédients qu’aujourd’hui. En Mésopotamie, le peuple sumérien fabriquait une pâte savonneuse à base de graisse animale et de carbonate de potassium. Cependant, ce savon primitif ne servait pas à la toilette hygiénique, mais plutôt pour se blanchir les cheveux ou comme remède contre les maladies de peau. La couche de ce produit ne se rinçait pas. Elle permettait alors de protéger la peau. 

C’est autour de 2 000 avant Jésus-Christ, que les Sumériens ont commencé à fabriquer une pâte, faite d’huile, d’argile et de cendres, qui ressemblait à un savon mou. Malgré une tradition du bain bien développée, ce n’est qu’à partir du IIème siècle après Jésus-Christ que les Romains ont commencé à l’utiliser pour se laver. 

Au cours du temps, les recettes de fabrication se sont diversifiées et d’autres applications sont apparues dans différentes régions. Les Arabes par exemple mélangeaient les cendres de plantes marines contenant de la soude, qui ont rendu le savon plus dur et ferme. Ce mode de fabrication s’est répandu à travers le bassin méditerranéen, à la suite des Croisades.

Passant par l’Italie et l’Espagne, jusqu’à la cité de Marseille. L’origine du célèbre savon de Marseille provient donc d’une recette originaire d’Alep, en Syrie, où l’on créait un savon à base d’huile d’olive et de laurier. Mais ce n’est qu’au XIIeme siècle que les premières savonneries apparaissent à Marseille. Elles employaient de l’huile d’olive extraite en Provence et de la soude provenant des cendres des plantes des milieux salins, comme la salicorne. Cela a déclenché une révolution dans l’histoire du savon.

Néanmoins, il faut garder à l’esprit que pendant des siècles, le savon restait un produit fort coûteux et donc très exclusif. Alors aux XVIème et XVIIème siècles, le savon a cédé peu à peu sa place au parfum et aux poudres, qui étaient censés protéger des maladies contagieuses comme la peste. Le XIXème siècle fut celui de la généralisation du savon. C’est grâce à la soude dite “caustique”, obtenue avec du sel de cuisine, que la production industrielle du savon a enfin été possible.

La consommation élevée du textile et le besoin de le laver ont également accru la production du savon. Par ailleurs, de nombreuses réformes ont été introduites visant à éduquer sur les questions de santé et d’hygiène. L’apprentissage de l’hygiène corporelle commençait déjà à l’école et continuait sous l’autorité de l’armée, qui imposait la douche et le savon.

Revenons maintenant en 2020, où le savon est un produit de la vie quotidienne. Malheureusement pas partout dans le monde. Il y a des régions sous-développées auxquelles s’appliquent une expression disant que la richesse d’une nation se mesure à la quantité du savon consommée. Et son manque devient encore plus pressant en cette période de coronavirus.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *