Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme local

14:00 14:30

Background

Interview avec Odd Couple

Written by on 18 mai 2020

Dans le cadre de l’album européen de la semaine, Universum Duo, nous avons eu l’un des deux membres d’Odd Couple au téléphone depuis Berlin, le batteur Tammo.

Bonjour Tammo ! Comment ça va chez toi, la situation est comment ?

Salut ! Ça va merci ! On n’a pas vraiment eu de vrai confinement ici alors la situation n’est pas trop difficile. On a eu quelques règles à respecter mais c’est tout. Ça dépend d’où vous êtes en Allemagne. Ici, on était l’une des premières villes à réagir alors ce n’était pas aussi grave que dans les autres pays.

Comment s’est passe la sortie de votre album, Universum Duo ?

Je crois qu’on a choisi le pire des jours pour la sortie de l’album, puisque c’est le jour où l’Allemagne a pris des mesures à cause du virus. On a dû annulé la fête de lancement pour l’album. La tournée était prévu pour avril et est maintenant reportée à la fin de l’année, mais ça peut encore bouger.

Alors pour revenir au début d’Odd Couple, vous vous êtes rencontrés à l’école tout les deux ?

Oui on était en maternelle, et on avait genre 6 ans. Il y avait un petit groupe de musique là-bas, juste pour s’amuser entre enfants. On avait perdu le contact, puis on s’est retrouvés vers nos 13 ans. On jouait de la musique mais dans des groupes différents. C’est uniquement en 2014 où nous avons commencé notre projet.

Donc vous avez déménagé à Berlin depuis votre ville natale, pour quoi?

On vient d’une très petite ville dans le nord d’Allemagne. Il faut faire beaucoup de voiture pendant longtemps pour rejoindre les plus grands villes. On avait quand même une petite communauté de musiciens mais un changement était nécessaire. Moi j’ai fait Hamburg pendant un moment, et Jascha a fait Londres de son côté.

Je suis tombé amoureux de Berlin donc j’ai décidé d’y emménager. Musicalement, il y a plein d’opportunité ici. On peut y trouver toute sorte de scène.

Pour moi, Berlin est très connu pour sa scène électro ou encore techno. Comment cela se passe pour un groupe comme vous ?

Oui c’est globalement connu pour ça. C’est vrai que la scène est plus petite pour des groupes comme le notre. Mais au moins on connait tout le monde.

Donc Universum Duo, c’est votre 4ème album, mais le premier 100% en allemand. Pensez vous perdre votre public non germanophone ?

C’est vrai que pour attirer un public non allemand, il vaut mieux parler en anglais. Mais pour nous c’était naturel, et on voulait essayer de chanter totalement dans notre langue. C’était de plus en plus difficile d’écrire en anglais. On préfère chanter dans notre langue maternelle. Nos paroles ont beaucoup de double sens, d’ironie et d’humour.

Vous écrivez tout les deux les paroles ? D’où vient l’inspiration ?

La plupart du temps, c’est moi mais Jascha en a fait plus que d’habitude sur cet album. En regardant le titre des chansons, ils peuvent sembler un peu plats, voir stupides si vous ne connaissez pas le sens caché. On joue souvent avec l’humour pour parler d’un sujet plus profond. Même si les sujets sont sérieux voir tristes, on essaye toujours de relativiser dessus, de les rendre plus légers.

On peut vous voir en costume sur l’Instragam du groupe pour le clip de ‘Dübelmann‘…qu’est ce que ça représente ?

C’est la cheville en plastique qu’on fixe dans le mur avant de mettre une vis. Ça vient d’une blague entre un ami et moi. Difficilement explicable.

Musicalement, trouvez vous que vous avez beaucoup changés depuis vos précédents albums ?

À mon avis, oui. C’est une transition depuis le dernier album. On a enfin trouvé notre style et il nous correspond.

Il y a d’autres groupes qui vous inspirent ? En Allemagne ou ailleurs ?

Il est difficile de mettre des mots sur le son que l’on souhaite avoir, ça ne se fait pas d’un coup. C’est un processus plus fluide et naturel. Pour les paroles, le groupe allemand Trio m’a beaucoup inspiré cette fois-ci.

Sur la pochette, on dirait un peu les deux personnages de Macadam Cowboy (film US de 1969), vous vous inspirez des films pour les clips ?

Pour les visuels, c’est Jascha. Je sais qu’il s’inspire souvent d’univers cinématographiques. On a fait un ‘moodboard’ où il a utilisé des films de Wes Anderson pour s’inspirer.

Vous avez fait un concert récemment pour ARTE, devant une salle vide, comment vous l’avez vécu ?

C’était pile au début des restrictions liés au coronavirus en Allemagne. C’était une expérience à la fois unique et très étrange d’être sur un grand scène sans public mais avec des caméras.

Vous comptez venir en France à l’avenir ?

La plupart du temps, on joue en Allemagne. Pour les festivals, on voyage un peu plus. Au début, lorsqu’on a commencé, on a joué un peu en Espagne, au Portugal etc. Mais pour le moment, je trouve que ça n’a pas trop de sens. Si nous n’avons pas pas de fans dans ces pays, et qu’il n’y a quelques personnes dans le public, vous risquez de perdre de l’argent. C’est la problème du marché européen en général, pour les groupes français c’est pareil, on est tous un peu enfermés dans notre propre pays. On viendrait faire une tournée en France quand cela nous semblera cohérent.

Et pour rester connectés en ce moment avec les fans, vous faites comment ?

On utilise Instagram, c’est un bon outil pour partager et échanger. On fait quelques vidéos en live, c’est sympa mais pas trop pour ne pas trop saturer les réseaux.

Merci Tammo, pour plus d’infos sur Odd Couple, consultez leur page Facebook ou leur Instagram !

Retrouvez notre article sur leur dernier album juste ici !


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *