Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Corona-culture #44

Écrit par sur 25 mai 2020

La semaine dernière, vous êtes retournés au travail après avoir appris comment surfer sur le net en restant écolo.

Bon, mais pour retourner au travail, il va falloir se faire beau. Après huit semaines de confinement, le retour à la civilisation passe d’abord par la salle de bain : vous serez sûrement tenté de remettre le déodorant que vous avez négligé pendant le confinement. Mais le corona-culture, comme d’habitude, est écolo dans l’âme.

Ce serait dommage que ressortir au soleil signifie racheter des cosmétiques pleins de produits chimiques, emballés dans des tonnes de plastique.

Alors, la base de la base de la salle de bain écologique : le savon de Marseille ! Disponible partout, c’est aussi le savon le plus naturel et le plus efficace. Il remplace largement votre gel douche suremballé. En plus, il pollue largement moins les eaux usées qui s’écoulent de votre baignoire.

Le déo magique

Mais je me retrouve maintenant devant mon déodorant tant redouté ! La plupart des déos du commerce sont bourrés de produits chimiques, dont certains sont des cancérigènes avérés. Alors voici une recette de déodorant maison, et même comestible !

Vous avez besoin d’huile de coco, de bicarbonate de soude et de fécule de maïs – autrement dit, de la Maïzena. Et vous pouvez rajouter de l’huile essentielle de plamarosa si vous voulez.

Faites donc fondre 90 ml d’huile de coco au bain-marie. Puis, ajoutez 60 ml de bicarbonate, 60 ml de Maïzena, et environ 40 gouttes d’huile essentielle si vous en utilisez. Versez le tout dans un petit bocal avant de le faire durcir au frigo et de bien s’assurer que l’huile ne va pas se séparer du reste.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à l’appliquer avec les doigts sur vos aisselles ! Enfin, si vous voulez vous la jouer raffiné, vous pouvez utiliser un vieux bâton de glace en bois pour étaler votre déodorant.

Le démaquillant le moins cher

Revoir des gens va peut-être aussi vous redonner envie de vous maquiller. Fabriquer son propre maquillage est assez délicat, mieux vaut déjà être aguerri en cosmétiques maison pour s’y frotter. Par contre, le démaquillant, c’est facile !

La recette la plus simple, c’est de prendre de l’huile : mouillez un coton puis ajoutez-y quelques gouttes d’huile biologique de tournesol, olive ou de coco. Rincez ensuite le coton à l’eau chaude et repassez-le sur votre visage pour éliminer l’excédent de gras. Et le tour est joué !

Le coton zéro déchet

Mais ce démaquillant zéro déchet produit encore un déchet… le coton lui-même que vous jetez après chaque utilisation. Mais heureusement, il est aussi possible de fabriquer des cotons réutilisables !

Récupérez de vieilles serviettes de bains ou de vieilles polaires qui soient douces et agréables à se passer sur le visage. Découpez-en de petits morceaux. Il va ensuite falloir faire une couture pour obtenir un résultat propre. Pour ça, prenez deux morceaux de tissu que vous superposez et cousez ensemble à l’intérieur. Si vous avez l’âme d’un artiste, un des deux morceaux de tissu peut même avoir un motif rigolo. Ce sera le dos du coton et décorera votre salle de bain à merveille.

Ce sera tout pour moi, mais pour continuer à débarrasser votre salle de bains de ses polluants, vous trouverez des tonnes d’astuces concoctées par la famille zéro déchet : cette famille a rassemblé toutes ses tribulations et recettes dans un livre, « Famille (presque) Zéro déchet – ze guide ». Le blog Abracadavrac peut aussi vous aider beaucoup.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *