Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Bechamel Chacha

22:00 24:00

Background

La playlist SoS Weekly Jams #6 Passé, présent, futur

Written by on 12 août 2020

SoS Weekly Jams : des playlists estivales signées euradio

Pour le projet Summer of Solidarity, euradio sélectionne chaque semaine 15 titres issus de sa programmation musicale : c’est SoS Weekly Jams, des playlists éclectiques aux notes fraîches et colorées, pour profiter de l’été au son des meilleur·e·s artistes émergent·e·s du continent européen (et au-delà). Ecoutez ci-dessous la 2e playlist de cet été de solidarité !

SoS Weekly Jams #6 : Passé, présent, futur

Cette semaine nous commençons et finissons avec des chansons plus anciennes évoquant la
perte.

Basé sur une mélodie de Beethoven, « Past, Present, Future » des Shangri La’s est
probablement la plus triste chanson d’amour jamais chantée.

Dans « Le Beirut », sur la mélodie
du concerto de Aranjuez de Rodrigo, Fairuz fait le deuil d’une ville détruite par la guerre civile.

Très tristement, la capitale libanaise connait à nouveau la destruction. Entre ces deux
chansons, notre playlist navigue entre de doux souvenirs, un présent difficile et un avenir
incertain.

Parlons du passé. L’anglo-argentine Malena Zavala se souvient de la douceur de La
Havane. Le Français Ezekiel Pailhès nous entraîne dans un cakewalk suranné mais plein de
groove. Les Espagnoles Melenas tape rêveusement du pied, un clavier enfantin en arrière-plan,
obsédant comme un souvenir.

Le présent quant à lui est confus et difficile. Les Italiens Bee Bee Sea se perdent bruyamment dans une histoire d’amour et les Français Tara King Th. et Brisa Roché leur demande de la fermer.

La Suissesse Sophie Hunger peine à se convaincre que
tout va bien. Gastone, dans une reprise d’un classique italien, est en larmes, seul sous un
magnifique clair de lune. Les Anglais Gentlemen’s Dub Club et Kiko Bun s’attaquent au
« Use Me » de Bill Withers, déchirant mélange de désir et de résignation.

La grecque Danai Nielsen reprend une chanson traditionnelle, désolante histoire d’un baiser qui rend malade d’amour. Les Hongrois de Péterfy Bori & Love Band invoquent un batteur maléfique, ils
parlent sans doute du temps, l’inexorable.

L’avenir peut sembler lointain, mais il existe. les
Irlandais Fontaines DC nous rappelle que la vie n’est pas toujours vide de sens et les Anglais
de The Heavy nous pressent de questions essentielles : « Pouvons-nous faire différemment /
Pouvons-nous faire mieux / Pouvons-nous faire en sorte que l’amour règne ? ».

Les mauvaises
filles, quant à elles, sont éternelles, remercions les Mancuniennes PINS de nous rappeler cette
réjouissante vérité.

Les précédentes playlists SoS Weekly Jams sont à retrouver ici


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *