Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Solénoïde

23:00 24:00

Background

Mais que font ces vétérinaires à Bruxelles ? – L’heure o’ véto #1

Written by on 15 septembre 2020

Christophe Buhot, que pouvez-vous nous dire de la profession vétérinaire ?

C’est à la fois une profession bien connue et méconnue, bien connue parce que les gens pensent immédiatement à la médecine et à la chirurgie des animaux, méconnue parce qu’être vétérinaire permet d’exercer des métiers fort variés, auxquels personne ne songe.

Quels sont tous ces métiers dont vous parlez ?

Impossible de vous en dresser une liste exhaustive. Mais vous avez par exemple les enseignants-chercheurs dans les écoles vétérinaires, les vétérinaires dans les laboratoires d’analyses ou de recherche, les vétérinaires des armées, les vétérinaires inspecteurs qui contrôlent tous les sites où se trouve un produit d’origine animale, comme l’industrie agroalimentaire ou les cantines scolaires, il y a également les vétérinaires impliqués dans la biodiversité, dans l’industrie pharmaceutique, ou dans la lutte contre la Covid ou les maladies dites zoonotiques. 

Combien êtes-vous en Europe ?

Selon une enquête datant de fin 2018, et réalisée dans 30 pays européens dont tous les pays de l’Union Européenne, nous serions un peu plus de 309.000 vétérinaires, dont 46% âgés de moins de 40 ans et 58% de femmes, donc une profession jeune et féminine. 

Mais qu’est ce qui amène tous ces vétérinaires à Bruxelles ?

Tout d’abord, l’envie de partager nos problèmes, nos solutions, nos expériences et de penser au futur. 

L’autre raison est que notre profession et nos activités sont essentiellement régies par des textes de l’Union Européenne. 

Vétérinaire est une profession dite réglementée, ce qui veut dire que l’accès à ce métier et son exercice sont réglementés par des textes officiels, comme la directive services et la directive qualifications professionnelles. Les médicaments que nous administrons ou prescrivons tous les jours dépendent d’un règlement européen, que ce soit pour leur fabrication, leur utilisation, et leur circulation. 

De plus, beaucoup de sujets européens impliquent et concernent les vétérinaires : le transport des animaux, la loi de santé animale, le bien-être animal, les conditions d’abattage des animaux de production, la circulation des carnivores domestiques, la résistance aux antibiotiques, ou les zoonoses qui sont des maladies se transmettant de l’animal à l’homme.

Et comment êtes-vous organisés ?

Nous sommes regroupés au sein d’une fédération, la FVE, la Fédération des Vétérinaires Européens qui rassemblent 43 organisations nationales de 38 pays européens et dont les bureaux sont à Bruxelles, à deux pas de ceux de la Commission européenne.

Et quel est son rôle ?

Sa mission est de représenter les points de vue de ses membres sur les questions de politique vétérinaire, et de santé et de bien-être des animaux, auprès des institutions européennes et des parties prenantes en Europe.

Cette fédération veille également à ce que la voix des vétérinaires soit entendue par les médias européens, et ses membres sont autant d’experts auprès de la Commission ou du Parlement Européen.

En conclusion, comment résumeriez-vous votre profession ?

Vétérinaire est une profession résolument européenne, et par la diversité des métiers, le vétérinaire est à l’intersection de la santé animale, de la santé humaine et de la santé de l’environnement.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *