Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Soho Radio

20:00 22:00

Background

Le succès financier des “BTS” – L’éco de Marc Tempelman #8

Written by on 2 novembre 2020

Nous accueillons Marc Tempelman, un des co-fondateurs de la FinTech Cashbee, qui aide les Européens à épargner plus et mieux. Nous discutons toutes les semaines de finance. Au programme cette semaine: l’entrée en bourse des BTS (K-pop)

Le plus grand succès des BTS est financier plus que musical !

Je vous propose d’échanger à propos des BTS aujourd’hui. Non, pas le diplôme d’études, mais plutôt les bee-tee-ess, LE groupe de K-Pop dont je suis certain que vous écoutez les tubes tous les jours !

Peut-être pas tous les jours, mais j’ai entendu parler du phénomène. Quel rapport avec la finance ?

Eh bien parce que ce groupe de 7 jeunes garçons, qui produit des tubes planétaires et dont les clips sont visionnés des dizaines de millions de fois le jour de leur sortie est entré en bourse. Ce qui nous donne l’occasion d’expliquer comment une entreprise procède pour devenir une société cotée, c’est-à-dire dont les actions s’échangent entre potentiellement des milliers d’actionnaires, selon un cours de bourse disponible à tout instant.

Effectivement, je vois le rapport. Alors que faut-il pour qu’une entreprise soit introduite en bourse ?

Tout d’abord, il faut que la société puisse intéresser les épargnants et donne envie aux investisseurs de placer leur argent dans la société, sur une grande échelle. Dit autrement, il faut que la société représente potentiellement une opportunité pour faire fructifier son argent. Sur ce point, pas de doute, les BTS cochent la case !

Vous avez quelques chiffres qui vous permettent de le dire ?

Absolument. En avril 2019, le clip Boy With Luv obtient 75 millions de vues en 24h, nous ne sommes pas loin du milliard de vues aujourd’hui. Au total, les BTS ont vendu plus de 20 millions d’albums en quelques années d’existence. Mais cela va beaucoup plus loin. Leurs fans, regroupés en armées – c’est le nom qu’ils se sont donnés – s’approchent des 50 million de membres, et représentent une tranche de la population particulièrement attractive pour les grandes marques, qui adorent s’associer au groupe. Les BTS sont partout sur les réseaux sociaux avec plus de 1 million de mentions par jour et leur compte twitter jouit d’un score d’influence égal à celui de Barack Obama.

Donc oui, sur papier, l’histoire des BTS est suffisamment attractive pour attirer l’intérêt des investisseurs et donc pour considérer une introduction en bourse.

Que faut-il d’autre pour le procéder à cette introduction ?

Les propriétaires actuels de la société doivent vouloir vendre une partie de leurs actions. C’est la seconde condition nécessaire. Et il se trouve que l’actionnaire principal du groupe, un certain Monsieur Bang Si-hyuk a estimé que le moment était venu pour lui de vendre une partie de ses parts dans les BTS, ou plus précisément dans la société Big Hit Entertainment, l’agent musical qui détient les droits dans le boys-band.

Très bien, alors dans la pratique comment Monsieur Bang a-t-il procédé ? L’opération a-t-elle fonctionnée ?

Alors, les propriétaires, dont notamment Monsieur Bang, ont procédé à ce qu’on appelle une Offre Publique Initiale, souvent abrégé en IPO. Cette technique consiste pour les propriétaires d’une entreprise d’en estimer la valeur, et de décider quel pourcentage ils souhaitent en vendre au public. Puis, avec des conseillers financiers, les actionnaires actuels ont rencontré les investisseurs potentiels pour vanter les mérites des BTS, mais aussi pour en souligner les risques et faiblesses potentiels. Tout cela afin de tester l’appétit potentiel des investisseurs. Enfin, une fois assuré de la demande du marché et après l’obtention du feu vert des autorités boursières, les parts ont été officiellement offertes au marché à un prix donné.

D’accord, et dans le cas des BTS cela a donné quoi ?

L’IPO de Big Hit Entertainement a été un franc succès. Notamment parce que leurs fans ont manifesté un énorme intérêt pour devenir copropriétaires de leur groupe adoré. M. Bang a cédé 21% de Big Hit Entertainment pour près de 800 millions d’euros. Ce qui valorise la société à 3,3 milliards d’euros au total, faisant de M. Bang un milliardaire ! Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Parce que la demande a dépassé l’offre de beaucoup, dans les jours qui ont suivi l’IPO le cours de l’action a plus que doublé, pour valoriser Big Hit Entertainement à 7,2 milliards d’euros à son plus haut.

J’en très heureuse pour M. Bang, mais ce prix est-il justifié ?

Qui suis-je pour juger du prix de l’action ? Après tout, maintenant que la société est cotée, c’est bien la loi de l’offre et de la demande qui le détermine librement. Néanmoins, il est pertinent de souligner quelques risques associés aux BTS :

Premièrement, les garçons devront se soumettre au service militaire coréen, qui dure 20 mois. Le groupe peut-il survivre aux départs successifs de ses membres ?

Deuxièmement, la crise du COVID a forcé les BTS d’annuler plusieurs concerts. Or ce sont justement les concerts qui renforcent la base de fans ultra-engagés à travers le monde ;

Enfin, les chanteurs jouissent tous d’une image de gendre idéal, qui n’a pas été affecté par leur popularité fulgurante. Mais il est évident qu’un scandale pourrait rapidement ternir leur image, dont leur succès dépend.

Le mot de la fin ?

Comme vous, je suis admiratif du coup financier réalisé par le groupe, qui couronne son succès commercial incontestable. Par ailleurs, les petits porteurs, devenus actionnaires à leur tour à l’IPO sont pour l’instant propriétaires d’une action dont la valeur a bien monté. Mais on ne peut pas encore parler de bon investissement. Car après la hausse de 160% du premier jour de cotation, l’action Big Hit Entertainement a beaucoup baissé dans les jours suivants. Par rapport au prix d’introduction et à l’heure où je vous parle, la hausse n’est plus que de 33%. Affaire à suivre…

crédits photos: Dispatch, CC BY 3.0,


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *