Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Les droits sexuels et reproductifs des femmes à travers l’Europe

Written by on 26 novembre 2020

À l’occasion des grandes manifestations en Pologne contre la quasi-interdiction de l’avortement par les juges tribunaux, nous accueillons Véronique Sehier, ancienne co-présidente du Planning familial et actuelle membre du CESE, pour un interview. Ensemble nous tenterons de dresser un bilan plus global de la situation en Europe par rapport aux droits sexuels et reproductifs des femmes.

Véronique Sehier est l’ancienne co-présidente du Planning Familial et elle siège actuellement au CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental), à la délégation aux droits des femmes et à l’égalité. Fin 2019 elle a rédigé une étude intitulé “Droits sexuels et reproductifs en Europe: entre menaces et progrès.

“Les droits sexuels et reproductifs”, que comprenons-nous sous ce terme ?

” Les droits sexuels et reproductifs, c’est la possibilité pour chaque personne de pouvoir choisir, mener une vie sexuelle libre de toute discrimination, épanouie. C’est le fait par exemple aujourd’hui de pouvoir choisir si on veut des enfants ou pas et à quel rythme. C’est ce qu’on appelle la santé sexuelle et reproductive.

C’est le droit à la contraception, l’avortement. C’est aussi le droit des personnes LGBT de pouvoir vivre leur vie sexuelle sans discrimination liée à leur orientation sexuelle ou à leur identité de genre. C’est aussi le droit pour tous les jeunes d’avoir une éducation à la sexualité – un point très important, car pour effectivement pouvoir vivre sa vie sexuelle de façon épanouie, il faut à la fois avoir connaissance de son corps et de ses droits – c’est pour ça qu’on appelle ça des droits sexuels et reproductifs”.

Dans la suite de cette interview, Véronique Sehier nous parle des institutions en charge des droits sexuels et reproductifs en Europe, avant de réaliser un tour d’horizon de ces droits dans différents pays européens ; puis de revenir sur les mouvements “anti-choix (ou “pro-vie”) plébiscités par certaines forces politiques. Elle conclura par l’importance de l’éducation à la sexualité chez les jeunes.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *