Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Brexit, un cauchemar en cuisine – Erwan Quinio

Écrit par sur 15 décembre 2020

C’était il y a un an à peine. A Downing street. Boris Johnson, dit Bojo faisait feu de tout flammes. Pour lui,  trouver un accord commercial avec l’Union européenne serait tout simplement du gâteau… A quelques jours de la date butoir, celle du 31 décembre, la recette n’a toujours pas été trouvée. Une nouvelle fois, on nous invite cordialement à rajouter du temps au temps. Il n’est pas encore temps de se mettre à table…

Si le Brexit est un gâteau, quels sont les cuisiniers en charge de nous concocter le dessert ?

Comme dans Top chefs, il y en a plusieurs. Mais c’est plutôt cauchemar en cuisine. Pour Michel Barnier d’abord, le négociateur européen. Pour David Frost ensuite, l’homme de confiance de Boris Johnson. Les deux ne ménagent pas leur peine de jour comme de nuit. Mais rien n’avance réellement.

Si bien que face au compte-à-rebours, la présidente de la Commission européenne et Boris Johnson, ont tenté de mettre la main à la patte, de reprendre directement la main. Une nouvelle fois sans succès. Boris Johnson s’agace et souhaiterait désormais faire entrer Angela Merkel ou Emmanuel Macron dans la cuisine pour débloquer la situation.

Plus de 4 ans et demi après le référendum qui interrogeait les britanniques sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, c’est long quand même pour un gâteau. Comment expliquer un tel imbroglio.

On peut suivre et refaire la recette autant de fois que possible, les ingrédients sont indigestes. 3 au moins. La question du marché unique, celle sur l’Irlande et enfin sur la pêche. Or sur ces trois questions, personne ne sait vraiment comment procéder. Une chose est certaine. Les européens seraient bien inspirés de laisser faire Michel Barnier et Ursula Von Der Leyen. Faisons-leur confiance. A condition qu’ils nous rendent comptent de leurs initiatives.

Les positions se durcissent. La presse anglaise notamment est toujours aussi survoltée. «Merkel veut que le Royaume-Uni rampe sur du verre cassé» dit-elle ?

Oui. La pression monte. Personne ne veut vraiment d’un No deal. Mais lâcher sur l’essentiel serait pire que tout. On pense aux entreprises européennes, on pense aussi aux pêcheurs, aux touristes aussi. Ils ont le droit de savoir ce qui se mijote. No deal, ou deal, Brexit ou pas Brexit, les citoyens européens ont le droit de savoir. L’Europe n’a cette fois pas à craindre de se faire engueuler. Le Brexit est la décision politique la plus importante peut-être depuis Maastricht. Cela mérite donc des émissions spéciales et un suivi de tous les instants. Surtout dans les derniers jours, les dernières minutes. C’est là que les choses essentielles se jouent. Car avec le Brexit, c’est la solidité, la crédibilité de l’Europe qui est en jeu. Si le Brexit n’est pas du gâteau, si il est raté pour l’Europe, c’est toute sa raison d’être qui pourrait bien partir en mayonnaise….

Photo: ChiralJon, CC BY 2.0


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *