Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

“La Suisse face au crime d’évasion neigeuse”

Écrit par sur 16 décembre 2020

La revue de Presse sur le débat trans-frontalier autour de la fermeture des stations de ski pour Noël, par Maximilian Von Klenze journaliste de l’Académie Euradio

D’après le journal “Le Monde”, c’est la guerre de l’or blanc mais nous ne parlons pas de cocaïne, il s’agit de la neige. Les gouvernements européens s’opposent sur la question de la fermeture des stations de ski pour les vacances de Noël. Une véritable pomme de discorde entre les dirigeants des pays limitrophes aux Alpes, bienvenue dans la revue de presse européenne avec Maximilian.

Oui, effectivement, cet hiver il fera peut-être moins froid dans les montagnes. Au réchauffement climatique qui menace de plus en plus les stations de ski s’ajoute cette année un autre sujet brûlant. Pour limiter la circulation hivernale des touristes, la France, l’Allemagne et l’Italie se sont mises d’accord sur la fermeture de leurs stations. Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung analyse comment le militantisme franco-allemand pour une fermeture généralisée à travers l’Europe a froissé notamment les dirigeants de l’Autriche et de la suisse – deux pays économiquement très dépendants du tourisme de ski.

Et la réaction médiatique en suisse n’a pas tardé, Maximilian. Le quotidien liberal Le Temps a dénoncé l’ingérence française qu’incarne pour lui la tentative française de faire en sorte que les stations suisses soient fermées. 

Oui, ainsi demande-t-on : “Au nom de quoi les réglementations françaises en matière de confinement devraient-elles s’imposer au-delà des cimes hexagonales?”

Le journaliste du Temps brocarde la tentative française d’empêcher les citoyens de traverser la frontière afin de skier. Il se pose la question si le gouvernement français imagine que les skieurs français vont automatiquement déferler sur les pentes suisses, tous masques abandonnés, sans prendre les précautions d’usage.

On y voit surtout une certaine incapacité française à accepter que ses voisins européens ne lui ressemblent pas et on critique durement la stratégie française contre la pandémie – que même les députés français auraient du mal à comprendre.

Ouhlala, faut-il donc s’attendre à des frictions à la frontière dans les prochains semaines ?

On verra, mais en tout cas pour Le Temps, le conflit évoque des épisodes passés de l’histoire des deux pays. On peut y lire : “Encore quelques jours et les douaniers ou autres gendarmes de haute montagne traqueront le skieur passé en Suisse comme jadis le garagiste venu planquer ses économies dans une banque privée genevoise. Après le délit d’évasion fiscale, le crime d’évasion neigeuse.”

Et comment voit-on les choses du côté sud des Alpes, en Italie ?

Dans le quotidien Corriere della sera on s’étonne plutôt à l’égard des images des téléphériques bondés en Suisse. Des photos y ont été publiées qui montrent un grand groupe de personnes massées à l’entrée du téléphérique de la station de ski de Verbier. A côté des images, l’article énumère le grand nombre des stations de Skis ouvertes à travers la suisse et les remets dans le contexte des chiffres de covid préoccupants dans le pays.

D’autant plus rageant pour les stations de ski, qu’il a beaucoup neigé ces dernières semaines.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture