Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

16:00 18:00

Background

Quel vaccin choisir ? – L’heure o’ véto

Written by on 16 décembre 2020

Peut-on parler d’une course aux vaccins contre la Covid Christophe Buhot ?

La course aux vaccins est engagée depuis plusieurs mois avec des enjeux phénoménaux : enrayer une pandémie, et protéger des milliards d’individus ainsi que l’économie planétaire. Au-delà de l’enjeu sanitaire, existe aussi un enjeu financier considérable qui ne vous a sûrement pas échappé. Il suffit de voir la réaction des bourses à l’annonce de l’avancée de tel ou tel laboratoire. Après la bataille des masques, place à la bataille des vaccins.

Ne sommes-nous pas en train de brûler les étapes pour avoir un vaccin rapidement ?

Tout d’abord, il faut savoir que nous bénéficions de l’expérience acquise avec le MERS qui avait frappé le Moyen-Orient en 2012, et contre lequel un vaccin avait été mis au point. Or le virus de la Covid et du MERS sont, disons, de proches cousins, ce qui a permis de gagner du temps.

Ensuite tout médicament doit faire une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’agence européenne du médicament, l’EMA. Cette demande est un processus extrêmement rigoureux et encadré qu’il est trop long et fastidieux de décrire ici. Sachez seulement qu’il est impossible de sauter une étape. Mais pour gagner du temps, les fabricants envoient leurs données au fur et à mesure aux experts de l’agence dans le cadre d’une procédure accélérée prévue par la législation européenne.

Tout est fait pour garantir l’efficacité de tout médicament mis sur le marché tout en garantissant la sécurité du patient ainsi que celle de l’environnement.

Toutefois il nous manque du recul sur deux points au moment où je vous parle :

1. La publication des résultats et études des candidats vaccins dans des revues scientifiques renommées, ce qui vient tout juste de démarrer dans la revue The Lancet ;

2. Les effets secondaires éventuels sur du long terme qui sont impossibles à prévoir.

Mais est-ce qu’un vaccin sera sûr ?

Comme je l’ai déjà dit, le risque « zéro » n’existe pas, et il est impossible de prévoir un risque qu’on ne connait pas. L’important est de mettre en balance bénéfices et risques selon les connaissances du moment. Et j’insiste sur le fait que chaque citoyen Européen peut avoir confiance dans le sérieux, l’intégrité et la qualité du travail de l’EMA. En plus, une fois commercialisé, tout médicament, comme un vaccin, est suivi pour identifier d’éventuels effets indésirables à moyen ou long terme ; c’est ce qu’on appelle la pharmacovigilance qui implique les fabricants, les médecins, les vétérinaires et les agences du médicament.

Vous nous parlez de l’EMA ; qu’est-ce que cette agence ?

L’EMA est l’agence européenne des médicaments basée à Amsterdam et composée de deux comités, un pour les médicaments à usage humain, et un pour les médicaments à usage vétérinaire. L’agence étudie le dossier du candidat médicament, et délivre ou non l’autorisation de mise sur le marché, c-a-d l’autorisation de commercialisation. C’est une procédure centralisée avec pour avantage de ne nécessiter qu’un seul dossier d’évaluation et de n’avoir qu’une seule autorisation valable dans les 27 pays membres de l’UE.

Mais pourquoi la Hongrie et le Royaume-Uni n’ont pas attendu les « vaccins européens » ?

Je pense qu’il s’agit là de décisions politiques liées au Brexit pour l’un, et aux injonctions récentes de la Commission Européenne pour l’autre. Ces deux pays ont utilisé une procédure d’urgence autorisée, en passant par leurs propres agences nationales, mais sans attendre le feu vert de l’EMA.

Mais au final quel vaccin faudrait-il choisir ?

L’UE a fait une précommande de six candidats vaccins, soit 1,5 milliard de doses. Quatre vaccins sont actuellement étudiés par l’EMA, à savoir ceux de AstraZeneca, Pfizer-BioNTech, Moderna et Johnson et Johnson.

Je ne pense pas que nous aurons le choix du vaccin. Tout dépendra de la disponibilité du moment de tel vaccin ou de tel autre. Je parlais de la bataille des vaccins, cette bataille va désormais inclure la bataille de la logistique, de la traçabilité, des adjuvants, des seringues, … bref la bataille de la production de masse.

Et j’avoue avoir une petite inquiétude quand je me souviens avoir voulu acheter mon vaccin contre la grippe il y a un mois, et que mon pharmacien m’a dit avoir été en rupture deux jours après avoir réceptionné sa commande, et qu’il ne serait pas réapprovisionné.

Belle anticipation, superbe stratégie qui est passée totalement sous silence dans les médias et m’incite encore plus à porter mon masque et à respecter les gestes barrières !

Auprès de qui puis-je me renseigner sur les vaccins contre la Covid 19 ?

Le plus simple, d’autant que les connaissances sur la Covid évoluent très vite, auprès des scientifiques de terrain que sont votre médecin, votre pharmacien et votre vétérinaire, et en écoutant, bien évidemment, euradio tous les jours !

crédits photo: Jernej Furman, CC BY 2.0


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *