Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

16:00 18:00

Background

Avec la loi sur le séparatisme, la France ouvre une voie européenne – Erwan Quinio

Écrit par sur 2 février 2021

Ils y viendront tous. Tôt ou tard. Crise Covid ou non, le sujet du vivre-ensemble est absolument central. Alors précisions les choses, tous les pays européens ne partagent pas notre vision exigeante et singulière de la laïcité, notre sacro-sainte laïcité mais les questions qui demeurent sous-jacentes nous concernent tous. Et la France fait preuve de courage que de les aborder de front. Nos voisins européens seraient même bien inspirés d’y être très attentifs.

Quelles sont les questions les plus concrètes qui seront abordées dans cette loi ?

D’abord, c’est un parti pris mais le texte porté par la France ne stigmatise en aucun cas une seule religion. Ce texte est aussi important pour les français de communauté musulmane que les français d’autres religions ou plus largement athés. Nous sommes un peuple détenteur d’une histoire de valeurs. Et la Révolution française nous l’indique, ces valeurs sont de portées universelles.

Face à un Islam politique qui pose sa chape de plomb sur tant et tant de pays, à commencer par l’Arabie Saoudite, l’Iran, mais aussi la Turquie et de nombreux pays africains, il est urgent de rappeler un certain nombre de fondamentaux.

Dire ce que nous sommes, ce n’est pas juger les autres, c’est rappeler nos principes, une condition de l’avenir. Le mariage libre comme le divorce du reste sont des inventions récentes mais font désormais parties intégrantes de ce socle. La polygamie ne saurait avoir force de reconnaissance officielle quelconque. Quant aux certificats de virginité, c’est non. Et ceux qui la cautionnent ou s’en rendent complices doivent trouver la force de la loi à leur encontre.

Cette loi sur le séparatisme est toutefois loin de recueillir l’unanimité.

Oui, le Rassemblement national plonge évidemment dans la surenchère. C’était prévisible. Une partie de la Gauche se dérobe. C’était aussi prévisible. Mais sur le terrain, les maires, en particulier connaissent parfaitement les réalités. Le flou actuel est un handicap. Il faut tout simplement dire les choses et l’énoncer clairement.

On reproche souvent aux représentants des autorités musulmanes de prendre leurs ordres loin de France. Cela pourrait-il changer ?

Il va le falloir. Ce qui était peut-être acceptable dans les années 80 ne l’est plus. Dans la vie, les règles sont assez simples. Celui qui paie, commande.

Or la politique du carnet de chèque a sans doute des avantages. Elle permettrait sûrement de faire quelques économies à l’Etat comme aux fidèles mais les inconvénients sont mille fois plus nombreux.

Aux côtés de la France, les pays européens devraient faire bloc et se montrer plus solidaires. Car qu’ils y regardent de plus près, ce sont les mêmes qui chez eux tirent les ficelles. On peut par exemple avoir des relations internationales avec la Turquie et ses millions de concitoyens mais faire confiance à Erdogan, le champion en titre de l’Islam politique, ce serait une douce folie, une folie douce tant le double-jeu est sa seconde nature. Alors un coup, il tonne, un coup, il calme le jeu, mais les aspirations, l’inspiration méthodiques demeurent.

La France doit assumer son projet universel. Il est ouvert, progressiste, et généreux. La liberté est une chance. C’est même un diamant. Dans ce contexte, le débat qui s’ouvre est salutaire pour le vivre-ensemble de nos villes, de nos régions, de notre pays. La loi sur le renforcement des principes républicains est aussi une voie européenne, de cette Europe des lumières dont nous sommes toutes et tous les filles et les fils reconnaissants.

Image: falco

Tous les éditos d’Erwan Quinio sont disponibles juste ici

Tags

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *