Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

La Chambre Verte

20:00 21:00

Background

Album européen de la semaine – All Bets Are Off par Tamar Aphek

Écrit par sur 7 février 2021

Pays : Israël

Artiste : Tamar Aphek

Nom de l’album : All Bets Are Off

Label : Exag’ Records

Date de sortie : 29 janvier 2021

Description en 3 mots : sanguin, incisif, ensorcelant

Notre Emoji pour décrire cet album : 🏹

Dernier clip en date :

Notre photo préférée :

Description en plus de 3 mots :

La musique n’a pas de frontières, direction l’Israël pour notre album européen de la semaine !

Après un bon ancrage dans la scène indie israélienne dans des groupes tels que Carusella ou Shoshana, un premier EP en 2014 et plusieurs tournées internationales, la compositrice, guitariste et chanteuse Tamar Aphek, sort son premier LP All Bets Are Off.

Originaire de Tel Aviv, Tamar Aphek est passée par le conservatoire, de nombreux voyages, et a vécu quatre ans en Egypte. C’est certainement de toutes ces confluences que lui vient ce son aux rythmiques complexes qu’elle présente sous son propre nom, Tamar Aphek.

L’Israélienne est une grande amatrice de jazz et de rock et définit son style comme du Jazz & Roll. Le premier morceau du disque, Russian Winter en est l’exemple parfait. C’est un morceau coup de poing, à la basse déformée et aux nombreux changements de rythme. Une force sonore qui bourdonne et déroute.

Bien que l’album démarre en trombe avec ce morceau, la brutalité n’en est pas le maître mot. On y trouve aussi beaucoup de douceur et de subtilité. Vocalement, elle nous persuade sur Show me your pretty side, un chant sensuel, sauvage et doucement ensorcelant.

Jazz & Roll, oui, mais ça sonne aussi bien rock psychédélique, surtout avec un titre comme All I Know. Un son avec beaucoup moins d’effets, juste de la reverb et on s’empreigne alors définitivement de la voix de Tamar Aphek.

On tombe de nouveau à la renverse avec Crossbow et sa déferlante basse, ainsi que ses percussions carabinées à des rythmes krautrock. Et de plus belle, on est charmé par la reprise de As time Goes by, un titre original du jazzman américain Dooley Wilson, qui vient clôturer le disque.

On connaissait Tamar Aphek pour ses live explosifs avec son groupe Carusella. On a maintenant hâte de la découvrir sur scène, sous son propre nom, pour retourner les salles grâce à ce son emplit de nuances, libre et sauvage. Vivement !

Profitez de notre album européen de la semaine en écoutant un nouveau titre, tous les jours à 11h et 16h sur les ondes d’euradio !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *