Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

100 bougies pour le parti communiste français : l’occasion de regarder à l’avenir

Écrit par sur 5 mai 2021

Le parti communiste français a fêté ses 100 ans fin 2020. En effet, la création de la section française de l’internationale communiste remonte au congrès de Tours du décembre 1920.

Dans la Fédération du PCF de Loire-Atlantique, les célébrations continuent en 2021 aussi. Une exposition sur l’histoire locale et nationale du parti est visible au siège de la fédération à Nantes (au 41 rue des Olivettes), et des visioconférences sont organisées jusqu’à l’automne. 

100 bougies pour le parti communiste français : l’occasion de regarder à l’avenir

L’histoire du communisme en France est étroitement liée à l’histoire sociale du siècle dernier, comme l’explique Michel Ricard, ancien responsable de la Fédération du PCF en Loire Atlantique : “Cent ans d’histoire d’une organisation politique qui traverse un siècle sont important non seulement pour ceux qui appartiennent à ce mouvement mais aussi pour la société. Les 40 heures, les congés payés sont des acquis imprégnés non seulement par des propositions communistes mais aussi par des pratiques, c’est-à-dire qu’on les a rendu populaires, massifs”.

Au niveau européen, une expérience importante pour le PCF a été la création de l’eurocommunisme dans les années 1970. Il s’agissait d’une alliance entre les partis communistes français, italien et espagnol pour se détacher du régime staliniste de l’Union soviétique. Pascal Diviay, membre du collectif Centenaire au Parti communiste de Loire-Atlantique, commente ainsi ce moment historique : “[l’eurocommunisme] était une volonté de promouvoir une autre conception du socialisme, irriguée notamment par la démocratie. Cela a vraiment représenté un moment assez fort de cette histoire internationale du parti communiste français”.

Aujourd’hui, le centenaire du Parti Communiste Français est une occasion de continuer à travailler sur des nouveaux droits sociaux. Pascal Diviay revient sur l’importance du communisme dans un monde du travail de plus en plus précaire : “le statut du salariat a permis de gagner des droits. Le precariat est quelque part une absence de droit, donc il s’agit aussi de conquérir des nouveaux droits qui sont déjà ceux du salariat d’aujourd’hui”.

Et au-delà du monde du travail, selon Michel Ricard le communisme peut trouver sa place dans la politique et la société d’aujourd’hui et de demain : “Nous considérons que pour les 100 ans à venir il y a encore l’espace pour faire partager l’idée que le monde peut être différent, plus juste. Et la grille de lecture que nous pourrons avoir d’un monde répondant aux besoins des gens et des pays peut trouver un espace dans ce que nous on appelle communisme”. Le slogan choisi pour le centenaire du PCF est en effet “100 ans d’avenir”. Pour les membres du parti, ce centenaire marque la nécessité de relever les défis d’un monde qui change de plus en plus vite.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *