Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Pinot noir en Roussillon, un truc de fou ! – Chais d’oeuvre #25

Écrit par sur 10 mai 2021

Cette semaine, avec Manuel Peyrondet, nous parlons de Pinot noir, un cépage bien connu de la Bourgogne, mais également et plus étonnamment, du Roussillon.

Le Pinot noir est un cépage qu’on retrouve généralement dans des secteurs frais. Sa promesse :  subtilité, fine acidité, floralité, et fruits gorgés de noyaux et de cerise.  

Si on parle aujourd’hui du Roussillon pour le Pinot noir, c’est avant tout grâce à l’initiative de Hervé Bizeul, grand vigneron basé aujourd’hui à Vingrau dans la vallée de l’Agly.

Après avoir analysé les sols et creusé la possibilité de ses terroirs défrichés et pour certains peu habilités à la viticulture depuis quelques décennies, il ose replanter du Pinot noir. Avec une question en tête : Quel type de sol et de lieu pourrait accueillir ce cépage fragile qui craint le soleil ?  Il trouve la réponse à cette question sur la colline de Fitou, en limite d’appellation. Une colline exposée nord, aux argiles très singuliers et capable d’accueillir aujourd’hui une sélection massale de Pinot noir Bourguignon.

En quelques années seulement Hervé Bizeul a érigé une cuvée devenue « presque un modèle » pour Manuel Peyrondet. Nommée « “Aimer, Rêver, Prier, Se Taire“, cette cuvée rebat les cartes et repose la question : « peut-on planter du Pinot noir en climat chaud ? Et peut-on faire de grands vins à base de ce cépage ?” Là où personne n’y croyait il y a quelques années…

Bien entendu, Manuel Peyrondet insiste sur le fait qu’il faille adapter l’agronomie et la viticulture de façon à ce que le cycle végétatif ne soit pas trop rapide, et qu’on n’ait pas à vendanger ce cépage trop tôt. Il faut aussi jouer avec les éléments de la région, comme par exemple l’ombre portée d’une montagne, des couloirs ventés ou des endroits finalement pas si chauds que ce que la vallée de l’Agly pourrait suggérer. Il y a encore 10 jours par exemple, Manuel Peyrondet était sur place, et il ne faisait qu’une dizaine de degrés à peine… Preuve en est qu’il peut faire froid aussi dans cette région.

Sachez également pour l’anecdote, que Hervé Bizeul a fait venir à Vingrau pour le millésime 2020 Jean-Yves Bizot, un des grands vignerons de Vosne-Romanée, pour vinifier l’équivalent de 4 fûts d’un Pinot noir, à sa méthode.

Un message aux amateurs : ces vins vont bientôt arriver sur le marché, et sont les témoins que l’on peut faire du Pinot noir et des grands vins de terroir ailleurs qu’en Bourgogne !

Pour en savoir plus sur le travail d’Hervé Bizeul, rendez-vous sur son blog, accessible juste ici !

Chais d’œuvre est une chronique réalisée par Manuel Peyrondet, meilleur Sommelier de France et meilleur Ouvrier de France.

Pour retrouver toutes les chroniques “Chais d’oeuvre”, rendez-vous ici

Transcription audio et mise en page : Pauline Amirault

Image par Gerhard Bögner de Pixabay

Tags

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *