Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Le cinéma et l’Europe – Fréquence Europe

Écrit par sur 24 mai 2021

Cette semaine dans Fréquence Europe, Olivier Singer s’intéresse au cinéma dans l’Europe.

Après plus de six mois de fermeture, les salles de cinéma rouvrent leurs portes. Et c’est pour cette occasion que vous avez souhaité nous parler d’Europe et de cinéma.

Le domaine de la culture, comme celui du cinéma relève encore largement de la compétence des Etats membres, l’Union européenne intervient, mais en complément de l’action des Etats qui restent libres de définir leurs priorités et les choix budgétaires qu’ils sont prêts à consacrer à la culture.

Mais dès lors que fait l’Union européenne pour le cinéma ? 

Au départ donc, l’Europe ne faisait quasiment rien dans ce domaine. Ce n’est que très progressivement que l’UE s’est dotée d’une politique culturelle.

C’est avec traité de Maastricht qui est notamment à l’origine de l’euro que l’Union européenne se voit conférer des compétences en matière de culture. L’idée de “diversité culturelle” est consacrée. C’est sur cette base que l’Europe s’impliquera dans la promotion de la création, dans le développement économique du secteur culturel et notamment du cinéma.

L’Europe a dès 1991 mis en place une politique de soutien à la création, à la diffusion, au développement et à la distribution d’œuvres audiovisuelles européennes à travers son programme Europe Créative MEDIA.  L’idée étant notamment d’offrir aux films européens une distribution ouverte sur toute l’Europe et leur donner de meilleures chances pour faire face à la concurrence hollywoodienne dont les productions représentent quand même les ¾ des films proposés en salle en Europe.

Et est-ce que cette politique fonctionne ?

Depuis 1991, en 30 ans, plus de 2,6 milliards d’euros ont été investis dans les industries cinématographiques et audiovisuelles en Europe. 

Chaque année 450 films sont développés grâce au soutien européen qui s’additionne aux aides nationales selon les politiques culturelles de chacun des pays. (En France c’est le CNC qui participe au financement du cinéma).

40 % de l’argent utilisé sert notamment à la distribution des films européens et permet ainsi un développement de l’audience en soutenant les réseaux de distribution (les salles de cinéma) le sous-titrage et le doublage, la promotion et la publicité. Soutenu par ce programme, un réseau européen de plus de 1200 salles de cinéma s’engage à accorder une part significative de leurs séances aux films européens non nationaux. La plupart des cinémas d’art et d’essai près de chez vous en font partie.

Pour la période budgétaire de 2021 à 2027, les moyens prévus seront en forte hausse avec un budget de 1,4 milliard pour continuer à soutenir ce secteur particulièrement touché par la pandémie.

Comment peut-on savoir si un film est soutenu par l’Union européenne ?

Si le film est soutenu par l’UE un logo est normalement visible dans le générique de fin. Mais ce programme, ce n’est pas seulement des financements c’est aussi une sorte de label. De nombreux films soutenus par ce programme sont chaque année récompensés et sont internationalement reconnus. Ainsi, cette année, 7 films « média » ont été sélectionnés aux Oscar 2021 dont the Father de Florian Zeller ou le film danois Drunk de Thomas Vinterberg, qui a obtenu l’Oscar du meilleur film étranger. Chaque année près de 20 films soutenus par Média sont sélectionnés au festival de Cannes et depuis 1991, 43 films co-financés par le programme MEDIA ont gagné l’un des prix les plus prestigieux du Festival : la Palme d’Or, le Grand Prix et le Prix de la mise en scène.

Mais, savez-vous que le Parlement européen lui-même décerne aussi un prix cinématographique chaque année ?

Et de quel prix s’agit-il ? 

Il s’agit du Prix Lux.  Ce prix récompense une fois par an un film qui illustre l’universalité des valeurs européennes et la diversité culturelle. On peut lire aussi sur le site web du Parlement européen que ce prix vise à jeter de nouveaux ponts à travers toute l’Europe en mettant un coup de projecteur sur des films qui sont directement liés au débat public européen.

Et cette année ce prix associe aussi le public à la sélection du film lauréat. Elle sera en effet réalisée à 50% par les députés européens et à 50% par le public.

3 films sont en sélection : le film danois “Drunk” de Thomas Vinterberg . “L’Affaire Collective” du roumain Alexander Nanau ; et le film franco-polonais “La Communion” de Jan Komasa 

Pour participer c’est assez simple, connectez-vous sur luxaward.eu, visionnez les films gratuitement depuis la plateforme dédiée et votez pour votre film préféré. 

Attention vous n’avez que jusqu’au dimanche 23 mai à minuit pour participer. Les résultats seront dévoilés au cours de la session du Parlement européen à Strasbourg le 9 juin.Et comme dirait Roberto Benigni, vive le cinéma…  européen !  

Fréquence Europe est une chronique européenne réalisée par Radio Judaïca et le Centre Europe Direct de Strasbourg.

Pour retrouver l’intégralité des chroniques “Fréquence Europe”, rendez-vous ici

Photo by Jake Hills on Unsplash


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *