Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Les recommandations du panel – L’heure o’ véto

Écrit par sur 10 juin 2021

Aujourd’hui avec Christophe Buhot, nous parlons des recommandations faites par l’Organisation Mondiale de la Santé concernant les mesures à prendre suite à la pandémie de Covid-19.

Lors d’une précédente chronique, vous nous avez dit, Christophe, que le panel indépendant de l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé, avait préconisé un certain nombre de mesures suite à la pandémie de Covid-19 ? 

Le panel préconise, en effet, huit mesures autour de deux grands axes : le premier pour en finir le plus rapidement possible avec la pandémie, et le deuxième pour que les Etats ne soient plus pris au dépourvu, comme cela a été le cas malheureusement. 

Alors que conseille ce panel pour hâter la fin de la pandémie ?

Toute la stratégie repose sur l’aide à apporter aux pays les plus pauvres, et ce en 3 éléments clés.

Tout d’abord, un don d’un milliard de doses de vaccins d’ici à septembre des pays aux plus hauts revenus aux 92 pays les plus pauvres qui sont aussi les plus vulnérables, qui n’ont aucune capacité de production de vaccin et qui souffrent le plus.

Ensuite un accord sur les licences et les transferts de technologies des pays producteurs de vaccins vers d’autres pays producteurs de vaccins mais à faible revenu, pour qu’ils puissent produire des vaccins à leur tour, le tout sous le contrôle de l’OMS et de l’OMC, l’Organisation mondiale du commerce, et ce dans un délai de trois mois.

Et enfin, les pays du G7 verseront 11,4 milliards de dollars à Accélérateur ACT cette année, pour la renflouer. Cette plateforme est chargée de la distribution des tests, des traitements et des vaccins contre la Covid-19 et à en assurer un accès équitable, principalement aux 92 pays les plus pauvres.

Et qu’en est-il du deuxième volet, qui s’annonce plus politique ?

Plus politique, c’est certain, mais surtout le plus délicat et le plus difficile, puisqu’il s’agit principalement de renforcer les prérogatives et les moyens de l’OMS en mettant en place, tout d’abord, un système mondial de surveillance avec la possibilité pour l’OMS d’envoyer ses experts sans autorisation préalable et sans délai en cas d’émergence possible d’une pandémie.

Il est également recommandé la création d’un mécanisme international de financement à hauteur de 50 à 100 milliards de dollars en cas de pandémie.

Enfin, à la suite de l’expérience avec l’accélérateur ACT, une plateforme prénégociée pour produire vaccins, tests et traitements devra voir le jour pour faire face à une nouvelle pandémie, avec un cahier des charges commun, comme par exemple une seule dose et un vaccin qui se conserve à température ambiante. Le vaccin devient ainsi un bien public et non plus un bien commercial.

Laurence Aubron – Christophe Buhot

Toutes les chroniques “Heure o’ véto” de Christophe Buhot sont à retrouver juste ici

Photo de Ajay kumar Singh via Pixabay


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *