Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Edito d’Erwan Quinio – « La presse occidentale prise en étau »

La matinale euradio 26 October 2018

 

Europe ‘s coming : deuxième saison – Troisième épisode : « La presse occidentale prise en étau »

 

Drôle de période, triste période. Cela même que l’on pensait ne plus jamais devoir revivre. La presse est devenue une cible. Elle est attaquée tout azimuts. Aux USA, leurs locaux reçoivent des colis piégés. Certes ils ne sont pas les seuls à recevoir des bombes artisanales. Les Clinton et les Obama aussi y ont eu droit mais enfin, s’attaquer à CNN, c’est vouloir réduire au silence l’un des piliers de la démocratie Outre-Atlantique. En France, le leader de la France Insoumise la cloue au piloris, lui le soi-disant Républicain exemplaire. Il est temps que tout ceci cesse. Il est temps de revenir aux sources, aux fondements de nos démocraties.

 

En quoi les journalistes sont les garants d’une démocratie vivante ?

 

En conférence à Pau cette semaine où il venait présenter son dernier livre « La Caste », le directeur du journal Médiapart rappelait l’essentiel. Le rôle de la presse, c’est la transparence sur tout ce qui est d’intérêt public. Alors oui, cela pique parfois. Mais le journaliste, notamment le journaliste d’investigation, c’est mettre la plume dans la plaie. Chez nous, la liberté de la presse est inscrite noir sur blanc à la révolution puis dans les travaux du Conseil national de la résistance à la sortie de la seconde guerre mondiale. Ce sont ces principes qui doivent nous guider. Ne les oublions pas. Et rappelons-nous de ce que disait déjà le grand Victor Hugo qui affirmait que le droit de vote n’est rien sans liberté de la presse.

 

La presse, souvent en grande difficulté financière, est aussi la proie de nombreux investisseurs ? Une difficulté supplémentaire ? 

 

Oui. En France sur les 8 grands quotidiens, 7 sont à vendre ou en voie de l’être. C’est un fait : La presse va mal. Elle est dans les mains d’une poignée d’hommes d’affaires, une dizaines de personnes qui ont tout racheté à la baisse. Ils le font sans volonté philanthrope particulière. Mais bien parce qu’ils savent que détenir un grand journal dans son portefeuille, c’est une carte maîtresse, un atout, un facteur d’influence.  Or le code public devrait établir une muraille de Chine entre la sphère publique et les intérêts privés. Laurent Mauduit exhorte nos démocraties à refonder une presse libre et indépendante. Nous n’en prenons pas vraiment le chemin alors qu’un oligarque tchèque est en train de racheter Le Monde après avoir pris le contrôle de l’hebdomadaire Marianne. Pourquoi ? Parce que la France ne tardera pas à vendre Engie, le mastodonte énergétique. Il se dit qu’en achetant un bout de journal, le pouvoir sera obligé de composer. C’est en tous les cas ce qui se murmure et le fait même de le murmurer devrait tous nous mettre en éveil. De tous ces sujets, il va bien falloir parler ensemble notamment lors de la prochaine campagne européenne puisque le problème est bien loin d’être franco-français. Il est plus que temps de sortir la presse de l’étau.

 

La matinale d’Euradio

Débutez la journée avec l'essentiel de l'info européenne !

More info