Nantes

Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

L’édito de Constantin Pavléas – Vers une médecine artificielle ou une médecine augmentée ?

L'édito du mardi 9 April 2019

[PODCAST]

Comme chaque mardi, Simon Marty reçoit Constantin Pavléas, avocat et professeur de droit du numérique et des nouvelles technologies.

Vous nous parlez aujourd’hui des perspectives mais également des inquiétudes suscitées par l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé. Mais comment l’intelligence artificielle est-elle utilisée dans le domaine médical ?

Oui, une explication s’impose. Elle est employée dans des processus spécifiques, qu’on appelle machine learning, des algorithmes apprennent à analyser les données de santé pour ensuite émettre une recommandation. Ou, et c’est un des enjeux, décider d’une action.

Pour apprendre, les algorithmes ont besoin d’être exposés à des grands volumes de données. C’est un autre enjeu car l’accès aux données de santé est très réglementé dans certains pays, comme en Europe.

Et du coup, est-ce que les pouvoirs publics encouragent vraiment le développement de ces technologies dans la santé ?

Oui, après le rapport Villani pour, je cite, « Donner un sens à l’intelligence artificielle », le Président de la République a déclaré que la santé devait être un des secteurs prioritaires pour le développement de l’intelligence artificielle en France.  

Le Ministère de la Santé a aussi lancé un « Health Data Hub », une plateforme qui donne un accès hautement sécurisé aux données de santé. Les données partagées sur ce hub sont non directement identifiantes et leur accès est réglementé : un comité éthique et scientifique, ainsi que la CNIL, la Commission nationale de l’informatique et des libertés en France, assurent un accès raisonné aux données et les citoyens sont informés.

On peut donc s’attendre à une accélération de ces technologies dans le domaine de la santé.

Tout à fait. Et demain, elles pourraient être utilisée par chacun de nous. Notre smartphone pourrait devenir un outil de diagnostic de certaines maladies, grâce aux processus d’apprentissage machine. Une étude récente de l’université de Stanford a montré que des applications sur smartphone pourraient détecter les cancers de la peau, avec une exactitude clinique.

Il y a donc des enjeux de santé publique, mais aussi de gros enjeux économiques.  

C’est certain, c’est un énorme marché. Les grandes plateformes numériques en Chine et aux Etats-Unis l’ont bien compris. Elles capitalisent sur leur expertise en intelligence artificielle pour investir le domaine de la santé. Cela n’empêche pas de partager le savoir. Ainsi en juin 2018, Baidu, la plus grosse entreprise chinoise de l’Internet, a mis en accès libre son algorithme pour détecter les cancers à partir des radios.

Mais alors, est-ce que le médecin pourra à l’avenir être remplacé par un robot ?

Je pense qu’il faut nuancer.

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle n’est pas capable de remplacer le médecin.

En imagerie médicale par exemple, les médecins sont globalement meilleurs quand il est question de signes peu communs et sévères. Mais ils peuvent tout de même commettre des erreurs. Les scientifiques en concluent que les professionnels seraient encore plus performants en s’adjoignant les services des algorithmes.

Quelques secondes suffisent désormais pour réaliser un scanner de la tête aux pieds. Cela produit 1600 images. L’intelligence artificielle permet de lire ces images et d’aider le médecin dans son diagnostic.  

Aujourd’hui, ce n’est donc pas le médecin remplacé, mais le médecin augmenté.

Et demain ?

Demain, dans 10, 20 ans, je ne sais pas si ces technologies auront tellement avancé pour remplacer le médecin. Mais est-ce souhaitable ?

Comme le dit le Conseil national de l’Ordre des médecins, « le médecin doit se souvenir qu’il soigne une personne qui est malade et qu’il ne combat pas seulement la maladie dont un individu serait atteint. (…) L’empathie médicale aide à guérir. »

A moins que les machines de demain fassent preuve d’empathie ?


Retrouvez l’intégralité de la matinale ici.

La matinale d’Euradio

Débutez la journée avec l'essentiel de l'info européenne !

More info