Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

L’AfterWork

16:00 20:00

Current show

L’AfterWork

16:00 20:00

Background

La chronique de Flora Vidal – Le carnaval de Venise

28 February 2019

 

Aujourd’hui dans Eurotrend, direction Venise.

 

Et oui Sarah, direction Venise parce que le carnaval bat son plein. Pendant une dizaine de jours la ville change de visage, c’est le cas de le dire puisqu’à cette période de l’année tout le monde ou presque joue le jeu et porte un masque pour honorer cette tradition qui remonterait au 13e siècle.

 

À cette époque le carnaval était bien plus qu’une fête. Il endossait une réelle fonction politique puisqu’il permettait l’espace de quelques semaines d’abolir les contraintes sociales.

 

Comment ? Grâce au vêtement ou plutôt grâce au costume qui garantissait à chacun l’anonymat et qui permettait de remettre les nobles et le peuple sur un pied d’égalité.

 

Endosser les vêtements d’un autre, c’était littéralement se glisser dans la peau d’un autre et adopter ainsi une autre démarche, un autre comportement. On va même parfois jusqu’à dire que le carnaval de Venise c’est une période de sursaut démocratique puisque chacun est libre de dire ce qu’il veut, de critiquer, de se moquer, de se comporter comme il l’entend sans courir le risque d’être sanctionné puisqu’une fois costumé on devient quelqu’un d’autre, libre de toute responsabilité.

 

Alors on imagine le désordre que cela pouvait provoquer. D’ailleurs dès la fin du 18e siècle, Napoléon Bonaparte qui envahit la Vénétie interdit de se costumer pendant le carnaval pour justement prévenir les troubles politiques que pourrait provoquer cette pratique.

 

Bon heureusement depuis le carnaval a repris ses droits à Venise et on peut donc se costumer comme on l’entend.

 

Même si finalement ce sont bien souvent les mêmes personnages qui sont représentés.

 

Alors justement Flora, quels sont les costumes les plus appréciés ?

 

Les costumes traditionnels sont ceux qui remportent chaque année un franc succès. Des costumes inspirés de la Commedia dell’Arte. On connaît Pierrot, Polichinelle, Colombine, et bien sûr Arlequin dont l’habit rapiécé de plusieurs bouts de tissus multicolores est censé évoquer la pauvreté.

 

Deux autres costumes sont également très appréciés :

le GNAGA, personnage vêtu d’une robe et masqué d’une tête de chat. Selon la tradition baroque c’était les hommes qui souhaitaient se travestir en femmes qui endossaient ce costume ;

et enfin le docteur de la peste, cet impressionnant personnage tout de noir vêtu masqué d’une tête d’oiseau. En fait il s’agit du vêtement traditionnel inventé en 1619 par Charles de Lormes, le premier médecin de Louis 13, pour protéger les médecins qui soignaient les malades.

 

Des costumes qui seront cette année encore récompensés…

 

Oui, chaque année, les plus beaux costumes sont mis en compétition à l’occasion de divers concours organisés pendant toute la période du carnaval de Venise qui s’achèvera le 5 mars cette année.

 

Une chronique à retrouver dès à présent sur votre blog pamelacopson.fr Merci Flora, on vous retrouve la semaine prochaine !

La matinale d’Euradio

Débutez la journée avec l'essentiel de l'info européenne !

More info